Jean-Philippe Ouellet
3 juin 2017
Agrotourisme, Routes et circuits

Touristes recherchés : Le gourmand

Cassis et Mélisse - Bellechasse - Table pique-nique - Plan éloigné

Être gourmand ce n’est un choix, mais un cadeau qui nous ai donné par la vie. Mes parents ont toujours beaucoup cuisinés à la maison, les odeurs, les sons de la cuisson des viandes qui crépitent dans la poêle et les saveurs de toutes sortes ont toujours fait parties de ma vie. Ce fût donc sans surprise que je suis devenu cuisinier de profession, gourmand et la personne parfaite pour accomplir la tâche du ‘’Gourmand Recherché’’.

Ayant écoulé toute notre patience à attendre que le moment de notre départ arrive tel un enfant accoudé sur le rebord de la fenêtre en regardant à travers celle-ci  en espérant apercevoir le père Noël, le cadran enfin laissa entendre sa sonnette qui marqua le début d’une épopée mémorable en compagnie de ma femme (gourmande aussi).

Après avoir préparé nos ‘’mug’’ de café et mit nos valises dans la voiture, nous primes la route direction le quartier général de Tourisme Chaudière- Appalaches. Une gentille dame nous donna un cartable avec tout le matériel nécessaire pour bien dégoter les trésors que nous allions découvrir tels de grands explorateurs de la gourmandise.

C’est avec un ventre qui gargouille que nous arrivons dans ce magnifique emplacement qui est aux Bleuets du Vire-Crêpes . L’accueil chaleureux de madame Ladouceur nous fit vite oublier le temps pluvieux, frais et maussade qui régnait à l’extérieure des immenses fenêtres du restaurant. La seule table encore disponible sur la magnifique terrasse extérieure chauffée, entourée de culture de bleuets, était réservée pour ma femme et moi.

Anne - Accueil bleuets du Vire-Crêpes
Anne - Accueil bleuets du Vire-Crêpes

Une serveuse souriante vint nous verser un bon café chaud et prendre notre commande à l’aide d’un iPad accroché à sa taille. Carolina commanda les œufs bénédictines et pour ma part j’optai pour les crêpes et bleuets de saison. Avec l’aide du iPad la commande arrive très rapidement en cuisine et nous avons été servie rapidement malgré la salle à manger et la terrasse bondée de touristes et de locaux venu ce régaler. Nos assiettes étaient d’une présentation bien soignée et un gout divin ! Les œufs étaient bien coulants, de bonnes pommes de terres croustillantes faisaient office de lit pour les œufs et des fruits frais qui ont été cueillis à moins de 100 mètres. En ce qui concerne mes crêpes, elles étaient tout simplement parfaites. Tout était fait maison de la succulente crème pâtissière au coulis de chocolat et bien sûr les juteux bleuets. Après notre délicieux repas, madame Ladouceur nous fit faire le tour de la maison qui est une ancienne grange remise au gout du jour, mais en ayant gardé plusieurs matériaux d’origines. Avant de quitter avec notre panier surprise, elle nous présenta des produits de beauté et d’hygiène à partir de bleuets et qu’elle à élaborée de ses propres mains. Notre prochain arrêt nous amena en direction de Canard Goulu.

Vire-Crêpes - Lévis - Déjeuner
Bleuets du Vire-Crêpes - Bâtiment
Bleuets du Vire-Crêpes - Bleuets
Vire-Crêpes - Lévis - Déjeuner
Bleuets du Vire-Crêpes - Bâtiment
Bleuets du Vire-Crêpes - Bleuets

Cette entreprise de spécialistes de tout ce qui est canard est située dans un ancien poulailler entouré d’une jolie fermette ou nous y trouvons des cochons, poney, oies, moutons et évidemment des canards. À l’intérieure, un joli magasin y est aménagé avec toute la gamme de produits dérivés de canard : rillettes, foie gras apprêté de différentes façon, cassoulet, saucisses, pâtés, canards entiers et j’en passe. Ces produits sont aussi disponibles dans différents formats que ce soit surgelé, frais ou bien cannages.  Nous avons jeté notre dévolu sur le pâté de foie gras, la rillette et la terrine. Avec ce superbe choix, laissez-moi vous dire que cela s’annonce très bien pour notre pique-nique.

Canard Goulu -Ferme
un ancien poulailler entouré d’une jolie fermette ou nous y trouvons des cochons, poney, oies, moutons et évidemment des canards. 

Notre expédition nous amena à St-Antoine de Tilly  à la Fromagerie Bergeron  où nous avons pu faire le plein de délicieux fromage du terroir dont le nouvellement médaillé Louis Cyr.

Cette magnifique route 132 qui longe le fleuve nous amène à un petit paradis sur terre appelé La Charloise.  Ce superbe vignoble et producteur de petits fruits est une propriété de madame Charlotte Reason et monsieur Charles L’Écuyer. Comme vous pouvez le deviner le nom  La Charloise  est issue d’une combinaison de leur nom. Après notre accueil chaleureux de ces 2 passionnés du vin nous sommes rapidement embarquer dans la limousine privé (déguisé en kart de golf) en direction des vignes accompagnées bien sûr d’une bonne coupe de vin blanc. En parcourant les vignes, Charlotte nous raconte leur histoire, les variétés de raisins cultivés, les techniques utilisées, mais surtout l’amour qu’ils mettent dans leurs produits. Tout est fait de façon biologique, sans pesticide pour éloigner les insectes, comme elle nous a si bien dit : ‘’ on redonne à la terre ce que la terre nous donne’’. Suivant cette superbe balade, nos aimables hôtes ont préparé une jolie table sur le vignoble, décorée de fleurs cueillies dans leur jardin et un sceau de glace garni d’une bouteille de leur précieux vin. Nous avons sorti tous nos petits trésors du terroir récolté auprès de ces merveilleux producteurs locaux et entamé cette dégustation dans un endroit magnifique avec un soleil radieux…

Fromagerie Bergeron - Lotbinière - Louis Cyr - Hospitalité
La Charloise- Produits
Fromagerie Bergeron - Lotbinière - Louis Cyr - Hospitalité
La Charloise- Produits

À la suite de notre pique-nique bucolique, notre GPS traça tranquillement le chemin de notre prochaine destination : le Verger de Tilly  et la Microbrasserie La Confrérie. Un très joli verger où les pommiers s’étendent à perte de vue et même un espace où ils cultivent le kiwi ! L’atelier où les brasseurs effectuent leur travail est situé au 2e étage de la maison des propriétaires. À l’arrière de cette même maison, ils ont aménagé une ravissante terrasse sur laquelle nous pouvons déguster leurs bières en fût dans des palettes de bois de pommiers garnies de ‘’mini-buck’’

Comme les dit si bien la légendaire chanson de Willie Nelson : ‘’ On the road again’’. Le dernier arrêt de la journée avait pour but la détente pure et simple chez le gite le Plumard  à Lévis. La chambre qui nous était attitrée par la charmante propriétaire Anne, avait tout d’un endroit splendide pour bien relaxer après une journée aussi remplie : lit queen douillet, plancher de bois, jolie salle de bain et une formidable peau de vache en guise de tapis. Soyons franc, l’étape du sommeil ne fut pas trop dure à atteindre emmitouflé dans tout ce confort. Cette nuit reposante était la bienvenue après la première journée gourmande que nous avons vécu la veille.

L’odeur du café frais qui venait du rez-de-chaussée à bien éveiller nos sens qui seront encore bien sollicités en cette belle journée ensoleillée. Une fois que Carolina et moi avons pris place à notre table ou la vaisselle qui y était disposée, nous rappelait celle de grand-maman avec de belles fioritures sur son pourtour. Aussitôt que nos premières gorgées de café nous ont réchauffées, une superbe coupe en porcelaine contenant un parfait au yogourt, de fruits frais et des feuilles de mélisses fraiches arriva devant nos yeux ébahis.  Il s’en est suivi une assiette d’œuf bénédictine tout simplement grandiose. Un œuf parfaitement poché perché sur de l’avocat, du jambon et un champignon portobello cuit à la perfection. Des fruits frais et de la roquette était disposé dans l’assiette harmonieusement avec de délicieuses pommes de terre rôties. Ce gite mérite amplement tous les lauréats qu’il a obtenus au fil des années, vraiment un endroit à découvrir.

Carolina et moi adorons nous amuser alors nous sommes allé jouer à tient moi par la barbichette à la ferme chez Cassis et Mélisse.  D’énormes pâturages font place à de grands troupeaux de chèvres qui surplombent une vue magnifique du parc régional du Massif du Sud . Guillaume, l’homme à tout faire de la ferme, nous à fait visiter l’étable et donner de très bonnes explications sur le processus de production du lait de la chèvre et son mode de vie. Il nous a ensuite dirigé vers la boutique pour faire l’agréable rencontre de la fermière /fromagère /propriétaire Aagje Denys. Cette passionnée d’origine belge transforme chaque jour le lait en délicieux fromages certifiés biologiques. Aagje est la seule productrice de fromage de chèvre qui est à la fois propriétaire, fromagère, fermière et qui utilise uniquement son lait tiré de ses propres chèvres. Avec cette façon de faire ses produits, elle nous propose des fromages tout simplement divins, dont notre énorme coup de cœur : la faisselle. Ce fromage frais fermier est moulé à la louche et fait de lait de chèvre entier pasteurisé. Pour reprendre les mots de la fromagère : ‘’ son gout est doux, légèrement acidulé, équilibré et presque sensuel, sa texture est moelleuse’’. Un arrêt qui vaut absolument le déplacement et profité de l’occasion pour réserver un week-end dans le gite situé sur la ferme .

Cassis et Mélisse- Chèvres
Cassis et Mélisse - Aagje et Gary
Cassis et Mélisse - Fromages
Cassis et Mélisse- Chèvres
Cassis et Mélisse - Aagje et Gary
Cassis et Mélisse - Fromages

Tout ce bon fromage nous a donné la soif pour une bonne pinte, alors direction le Pub de la Contrée et Microbrasserie de Bellechasse.  Dans cette ancienne caisse populaire les propriétaires ont aménagé un endroit très sympathique crée grâce à la réutilisation de matériaux anciens de la région. Le délicieux et généreux nacho que nous avons partagé à parfaitement accompagné la palette de dégustation de leur nectar produit avec une eau qui nait dans les montagnes avoisinantes.

Microbrasserie et Pub de la contrée de Bellechasse - Dégustation de bière
Microbrasserie et Pub de la contrée de Bellechasse - Dégustation de bière

C’est avec un ventre plein que nous nous sommes dirigés vers notre dernier arrêt, la très réputée Auberge des Glacis  à L’Islet. Nous allons passer une nuit dans les murs de pierres de cet ancien moulin seigneurial, datant de 1841 et bien sûr déguster les saveurs uniques de cette table gourmande. L’auberge est entourée d’une magnifique chute et de superbes jardins bien entretenus.

Après avoir pris possession de notre charmante chambre, une bonne douche chaude et nous sommes allé prendre place dans la salle à manger en compagnie d’un bon apéro. Le menu dégustation  que nous avons eu droit nous a comblés, en commençant par un bon potage maison bien chaud. Le choix d’entré que nous avons sélectionnés était tout aussi judicieux : un mijoté d’esturgeon et un carpaccio de bison accompagné de têtes de violons. Pour le repas principal, nous avons opté pour deux spécialités du chef breton : quenelles lyonnaises au brochet sur une onctueuse bisque de homard et l’assiette de charcuteries qui contient une épaule de porc, saucisses maison, canard confit. Ces deux choix étaient exquis, car ils étaient savoureux et bien exécutés. Avec tous ces délicieux plats salés nous avions besoin d’une dose de sucre bien méritée et nos choix s’arrêtèrent sur la croustillante crème brûlée au thé Kusmi St-Pétersbourg et un impressionnant étagé au chocolat, gelée de fruits de saison et une crème anglaise au rhum boréal Chic Choc. Nous avons amplement parlé de la bonne nourriture que nous avons eu droit  en cette belle soirée, mais nous ne pouvons pas garder sous silence le service impeccable, professionnel et attentionné que le personnel a donné tout au long de la soirée. Le succulent déjeuner buffet offert en matinée à très bien terminé notre séjour dans cet endroit magnifique qui nous a rempli de bons souvenirs.

Auberge des Glacis- Chambre
Auberge des Glacis- Chef
Auberge des Glacis- Chambre
Auberge des Glacis- Chef

Maintenant arrivé le temps redouté, le chemin du retour à la maison pour replonger dans notre réalité routinière et laisser de coter cette vie de pacha. Notre périple dans cette superbe région qui est celle de Chaudière Appalaches, nous a permis de pas seulement déguster de plats magnifiques, mais surtout nous a donné la plus grande chance de rencontrer merveilleux et passionnés par leur région. On a bien beau vouloir voyager à l’autre bout du monde, faire des croisières exotiques, mais souvent les plus beaux bijoux ce trouvent devant nos yeux…

Jean-Philippe 

Babine Gourmande - Bellechasse - Agrotourisme - Restaurant

Itinéraire le gourmand

Vous avez toujours faim ? Les produits du terroir font partie de votre liste d'épicerie ? Rencontrer les producteurs vous passionne ? Vous raffolez des piques-niques, des terrasses et des balades dans les vignobles ?

Cet itinéraire est là pour combler votre besoin de goûter à tout.

Commentaires (0)