Warning! the content from this page is not translated, but if you want to get an idea of what Google Translate thinks of it, please choose a language.

Foody Nature

Le savoir-faire de nos arrêts gourmands - Cidrerie St-Nicolas : la passion de la pomme

Les Cervidés
Written on June 14, 2023

La Cidrerie St-Nicolas, c’est une histoire de famille. «Ce sont mes parents, Pierre Lafond et Patricia Daigneault, qui ont fondé l’entreprise, raconte d’emblée Louise Lafond. C’était le rêve de mon père depuis qu’il était jeune d’avoir sa cidrerie.»

 

En 1977, le couple a acheté une terre abandonnée où poussaient déjà des pommiers, en bordure de la route Marie-Victorin, à Saint-Nicolas. La cidrerie, elle, a été construite en 1994, à une époque où le cidre était encore loin d’être populaire. «Mes parents ont travaillé extrêmement fort pour légaliser la vente de cidres de qualité au Québec, car on n’avait pas le droit de vendre à la cidrerie. Il fallait convaincre les clients de goûter à nos produits; la réputation du cidre était très mauvaise», explique Louise, qui était alors très jeune. 

Aujourd’hui, nombreux sont les gens convaincus : l’affluence est importante à Cidrerie et vergers St-Nicolas. Les nombreux produits (l’entreprise en propose 23 différents!) sont offerts partout au Québec, dans les supermarchés et à la SAQ. Gelées et sirops de pomme, moûts de pomme sans alcool, cidres pétillants et tranquilles, crémants et cidre de glace font la fierté de la famille Lafond, qui a décidé dès le départ d’offrir que des produits haut de gamme à sa clientèle. 

 

Pierre et Patricia ont créé le premier cidre de glace au monde !

De 1995 à 1998, mes parents ont étudié les techniques pour faire du vin de glace. Et en 1998, nous avons été les premiers à obtenir le droit d’inscrire “cidre de glace” sur nos bouteilles.

Louise Lafond

Les cidres de glace de St-Nicolas ont d’ailleurs été maintes fois primés dans des concours locaux et internationaux.

Près de 30 ans après la fondation de Cidrerie et vergers St-Nicolas, c’est au tour des enfants de prendre sa relève. Louise tient les rênes depuis le décès subit de sa sœur Marie-Françoise en février 2023. «Elle a été dans l’entreprise toute sa carrière et a grandement contribué à la cidrerie», louange la cadette. Le benjamin, Pierre, agronome et ingénieur, est quant à lui le directeur des opérations. 

«On continue de développer de nouvelles techniques et de nouveaux produits, dont deux nouveaux cidres en canette signés La relève», souligne Louise, en rendant hommage à son père, lui aussi décédé, qui a transmis sa passion à ses trois enfants et leur a donné envie de poursuivre le travail.

 

 

Et du travail, il n’en manque pas, entre les tâches au verger, la transformation des pommes, la distribution et toutes les activités offertes sur place. De la mi-juillet jusqu’à l’Action de grâce, il est possible de faire de l’autocueillette d’une dizaine de variétés de pommes, de pique-niquer sur la terrasse, de déguster les produits maison et de faire une visite guidée d’une heure des installations. De plus, vous pouvez faire vos emplettes à la boutique, où tous les produits sont en vente, ainsi qu’au kiosque qui propose les fruits et légumes des fermes avoisinantes. «Si vous en avez la chance, venez nous voir, c’est quelque chose!» clame Louise en guise d’invitation. 

 

 

Photos: Phil Têtu