Warning! the content from this page is not translated, but if you want to get an idea of what Google Translate thinks of it, please choose a language.

Les Cervidés
July 14, 2022
Arrêts Gourmands

The know-how of our gourmet stops - Bleuetière Goulet: blueberries and more

Jean-Yves Goulet bought his parents' farm in Saint-Frédéric in 2002 and decided to give up his other job to devote himself entirely to the business and transform it. He thus put an end to hog production and added 15,000 blueberry plants to the 1,000 already present. Over the years, it has diversified by adding, for example, a kiosk on the farm and a processing section.

« Au départ, plusieurs me prédisaient un échec : on me disait entre autres que la région était trop froide pour les bleuets et que mon kiosque était sur une route passante, mais loin d’un village… Mais j’avais l’agrotourisme en tête et je voulais faire venir les gens à ma ferme. Finalement, ç’a fonctionné : je suis chanceux et j’ai du fun! » raconte le producteur, enthousiaste. Le succès est clairement au rendez-vous puisque désormais, Jean-Yves est entouré d’une quinzaine d’employés pendant la belle saison. 

C’est que la Bleuetière Goulet ne s’est pas diversifiée à moitié ! Bien sûr, on y offre l’autocueillette de bleuets de différentes variétés, mais on propose aussi des légumes, des citrouilles et des pommes cultivés sur place ainsi que de nombreux produits transformés, entre tartes, sirops, beurres, confitures, vins et gins. Mais ce n’est pas tout. Puisque Jean-Yves avait dans l’idée d’offrir une expérience complète, on trouve aussi à la bleuetière une cabane à sucre, une serre, un restaurant familial servant de la pizza, des pâtes et des sous-marins ainsi qu’un bar laitier proposant des crèmes glacées à la confiture de fruits faite sur place.

J’avais envie de garder les gens ici plus longtemps. Alors les visiteurs peuvent faire de la cueillette, puis manger, prendre une crème glacée et observer nos différentes productions

Jean-Yves


Ainsi, la serre est tout près des autres installations. À partir de la boutique, on peut observer l’alambic qui est presque toujours en fonction. Du restaurant, pendant le temps des sucres, on peut voir l’évaporateur.

Ce qu’il faut absolument goûter si vous vous rendez à Saint-Frédéric ? « Bien sûr, les produits fraîchement cueillis sont des incontournables, mais sinon, il faut essayer nos alcools de petits fruits et de sirop d’érable distillés sur place et offerts ici seulement », dit le producteur. Et même si vous passez pendant la saison froide, vous ne serez pas en reste puisque vous pourrez vous dégourdir les jambes sur le sentier de patin en forêt et vous procurer des produits au kiosque ouvert aussi toute l’année. 
 


Texte : Les Cervidés

Crédits photo : Stéphanie Allard

Comments (0)