Warning! the content from this page is not translated, but if you want to get an idea of what Google Translate thinks of it, please choose a language.

Frédéric Vachon
Frédéric Vachon Tourisme Chaudière-Appalaches
January 26, 2022
Active Nature

Comment aimer l'hiver

Comment aimer l'hiver ? Avoir une passion hivernale, ça aide beaucoup! Juste de regarder la neige tomber, tout en pensant aux virages dans la poudreuse fraîche le lendemain matin...avoir l'impression d'être un enfant qui est fou de joie en voyant les cadeaux sous le sapin, le matin de Noël. Je ne sais pas pour vous, mais juste d'en parler, j'irais bien faire une petite descente ;)

Tout a commencé en Beauce sur la petite pente du terrain de mes parents en 95-96 environ, avec une planche à neige en plastique du magasin à grande surface qui vend des pneus. À cette époque, la planche à neige était de moins en moins marginal, mais c'était encore associé aux jeunes un peu rebelles. J'imagine que c'est pour cette raison que mes parents m'ont fait débuter en ski. Mes deux parents faisaient du ski, donc l'apprentissage s'est fait assez bien au Centre de ski St-Georges dans des pentes peu abruptes. Je me souviens des beaux séjours de ski que l'on a eu au Mont-Orignal et même la fois où on avait loué un condo à La Crapaudière : quelle belle fin de semaine ! (feu La Crapau).

Quand j'ai eu 7-8 ans, mes parents m'ont acheté une nouvelle paire de skis flambants neufs ! Sauf que moi, je pensais encore au plaisir que j'avais avec ma fameuse planche de plastique dans le bon vieux temps... Donc mes parents m'ont pris un cour de snowboard au Centre de ski St-Georges pour tester si j'aimais vraiment ça pour vrai. Finalement, on a donné mes skis neufs à mon cousin.

C'est à partir de ce moment là que le Centre de ski St-Georges est devenu ma 2e maison. Commencer à aller dans le parc à neige, se donner des défis entre amis d'écoles et entre amis de snow, la bouffe de la cantine (combo hot-dog poutiné svp), jouer aux cartes, etc. Ces années là, c'était littéralement «first chair, last call» comme on dit en anglais, ou 9am à 10 pm.

Les premiers «voyages» en planche à neige ont été surtout des sorties scolaires au Mont-Orignal. La fin de semaine, il y avait aussi un service de navette vers le Mont-Orignal qui s'appelait le Skibus. 5$ pour faire St-Georges/Lac-Etchemin aller-retour : pas cher ! On y allait beaucoup pour leur parc à neige, qui est encore bien réputé d'ailleurs !

Maintenant, je fais moins de parc à neige et plus de poudreuse ! C'est la meilleure sensation au monde de pouvoir glisser et flotter sur un nuage de neige. L'évolution de ma passion m'a donc amené vers une planche plus large pour mieux flotter, mais aussi vers le splitboard. Le splitboard est une planche qui peut se diviser en deux pour adopter l'apparence de deux skis et permettre l'ascension d'une pente avec des peaux de phoques synthétiques aux pieds pour nous aider à monter (photo ci-dessous).

Mont-Orignal
Mont-Orignal

La recherche de la poudreuse et le splitboard ou ski de haute-route vous offre plus de lieux pour pratiquer le sport, voici donc une liste des endroits pour pratiquer le ski hors-piste

Que je passe du parc à neige, à la première chaise pour avoir les premières traces fraîches, ou au splitboard pour découvrir de nouveaux endroits, voici mon Top 3 des endroits avec les descentes à ne pas manquer !

Station Touristique Massif du Sud

Piste #13 - La grande allée

Lorsque je veux de la poudreuse sans trop me casser la tête en début de journée, je vais faire la file d'attente à l'ouverture et je vais descendre la piste juste en-dessous des télésièges. S'il y a beaucoup de skieurs cette journée là, vous serez observés par les gens dans la remontée qui ont très hâte d'avoir de la poudreuse autant que vous. C'est le temps de crier votre joie, les projecteurs sont sur vous !

Évidemment, les sous-bois sont merveilleux et vous aurez beaucoup de choix pour du plaisir toute la journée.

Difficulté : difficile
Condition : non-damée lors de tempête récente

Consultez
Domaine du Radar

Secteur Hors-piste

3 pistes non balisées, pour lesquelles l'ascension en raquette ou peau de phoque est relativement facile. Si en plus il vient de neiger lorsque vous y allez, ça ne vous coûtera pas cher pour autant de plaisir ! Points de vues remarquables sur les montagnes avoisinantes et des éoliennes (photo de couverture de l'article)

Difficulté : facile à intermédiaire
Condition : non-damée

Consultez
Parc des Appalaches

La Dan

Suite à l'achat de mon splitboard au printemps 2020, la montagne Grande-Coulée du Parc des Appalaches a été ma première découverte. L'approche n'est pas très longue, puis l'ascension se fait bien. Quand j'y suis allé, il y avait comme piste La Collation pour débuter la journée tranquillement. C'est une piste de niveau débutant (pente moyenne 25%) où vous pourrez profiter de la vue et vers la fin, zigzaguer à travers les bouleaux. Lorsque les jambes sont réchauffées, il y a La Dan qui offre de belles possibilités de descentes et qui est de niveau intermédiaire (pente moyenne 35 %). Il y a maintenant 5 pistes aménagées que vous pouvez essayer.

Difficulté : facile à intermédiaire
Condition : neige printanière

Consultez



Endroit que je veux découvrir cette année :

Station récréotouristique du Mont Adstock

Secteur Hors-piste

J'ai déjà essayé et adoré leur parc à neige, mais j'y retournerai cette année pour leur nouveau secteur hors-piste. C'est une montagne avec un bon dénivelé et une vue extraordinaire, donc si la belle neige est au rendez-vous, ça sonne comme un bon plan !

Deux options pour le hors-piste :

1 – Accès par les sentiers d’ascension : la distance de la montée est de 2,3km.
2 – Accès par le remonte-pente.

Difficulté : intermédiaire
Condition : hors-piste, neige non damée

Je vous en redonne des nouvelles, promis!

Consultez

Comments (0)