Ange Hébert-Corriveau
1 novembre 2017
Touristes recherchés

Touristes recherchés : L'hivernal

Appalaches - Neige

Vendredi midi, le soleil brille, le temps est clair et frais, on dépose nos enfants chez leurs grands-parents, puis on prend la route pour une escapade hivernale d’une fin de semaine dans Chaudière-Appalaches, en amoureux. Youppi!

Pour donner le ton au weekend, on débute par un après-midi tout en détente à l'Appalaches.

D’abord, un massage en duo nous a permis une relaxation instantanée, suivi des bains nordiques en intervalles chaud/froid, jusqu’à la tombée du jour. Il faisait -19, alors le contraste était saisissant à souhait!

C’est ensuite complètement détendus que nous avons pris l’apéro au bord du grand foyer central du Appalaches Lodge, avant de souper sur place.

Appalaches- Spa
Appalaches- Paysage
Appalaches- Spa
Appalaches- Paysage

Après une nuit calme, dans un chalet authentique et rustique en bois rond dans la montagne, nous sommes partis pour une balade en traîneau à chiens en  avant-midi. Une première pour moi! Les chiens, plein d'énergie, étaient surexcités et impatients de partir courir dans la forêt. Après quelques instructions de base, nous sommes prêts à prendre les rênes du traîneau et suivre la guide à travers les bois.

La neige lourde sur les sapins ajoute de la magie à l’aventure, le paysage est superbe, les chiens gambadent, ils sont coquins et joueurs, on se laisse transporter en faisant le plein d’air pur et de beau.

Suite à la promenade, nous retournons profiter de la chaleur du foyer, et d’une soupe réconfortante.

Appalaches- Chalet
Appalaches- Traîneau à chiens
Appalaches- Chalets
Appalaches- Traîneau à chiens
Appalaches- Samuel Touriste recherché
Appalaches- Foret
Appalaches- Chalet
Appalaches- Traîneau à chiens
Appalaches- Chalets
Appalaches- Traîneau à chiens
Appalaches- Samuel Touriste recherché
Appalaches- Foret

Après le dîner, nous prenons la direction de la ferme Cassis et Mélisse, on arrive un peu plus tôt que prévu, et Aagje, la propriétaire, nous accueille tout sourire avec un pot de lait frais, une délicate attention. Le gîte est déjà prêt à nous recevoir, baigné dans la lumière de l’après-midi, on aurait juste envie d’y déménager!

L’endroit est accueillant, moderne, aéré, lumineux, confortable, on s'y sent tout de suite bien.

Aagje nous suggère une randonnée en raquette directement derrière la maison, leur terrain mène à un boisé. Nous posons nos bagages, enfilons nos raquettes et partons de ce pas dans le sentier. La nature sauvage si parfaite, quelques rayons de soleil à travers les branches, le silence, juste le bruit de nos pas dans la neige, des oiseaux, des arbres qui craquent, on se sent privilégié d’être là, on profite!

En fin de journée, nous assistons à la traite des chèvres, où Gary, le conjoint d’Aagje et autre propriétaire, nous parle de son quotidien bien rempli sur la ferme. 

Aagje, elle, distribue le foin aux chevreaux, des bébés nés la semaine dernière. Si petits mais déjà curieux et sociables, un des traits de caractère justement propres aux chèvres nous explique Aagje.

Je suis complètement sous le charme, j’aurais envie de les rapporter chez moi tellement ils sont adorables.

On voit tout de suite qu’il faut être passionné pour ce mode de vie. La fierté dans les yeux d’Aagje et de Gary ne ment pas, ils ont fait ce choix et ce projet intense les comble.

Cassis et Mélisse- Chèvres
Je suis complètement sous le charme, j’aurais envie de les rapporter chez moi tellement ils sont adorables.

Pour le 5 à 7, nous allons découvrir une jeune microbrasserie qui a choisi de s’établir dans la région, puisque l’eau de source des montagnes qui y coule est d’une pureté remarquable, parfaite pour brasser leurs bières, tout aussi délicieuses. Donc au Pub de la Contrée de Bellechasse, nous partageons le carrousel de dégustation, les bières recherchées aux caractères distincts portent les noms de différents patelins des environs.

Pour accompagner leurs bières, la place propose plusieurs amuse-bouches, en collaboration avec d'autres producteurs locaux; entre autres des fromages, des charcuteries (un beef jerky de la coopérative La Mauve surprenant), ainsi que des pizzas maison savoureuses. L’ambiance est chaleureuse et dynamique, l’endroit est bien rempli le samedi soir, une agréable découverte!

___

Petite anecdote: la microbrasserie se trouve à Notre-Dame-Auxiliatrice-de-Buckland, un minuscule village, assez reculé… et bref, c’est dans ce petit pub éloigné que nous avons soupé avec Louis-Jean Cormier comme voisin de table. Celui-ci était en spectacle intime dans la région le soir même.  Drôle d’adon, comme quoi il y a plein de belles surprises dans la région! ;)

___

 

Pub de la contrée de Bellechasse - Dégustation
Pub de la contrée de Bellechasse - microbrasserie
Pub de la contrée de Bellechasse - Dégustation
Pub de la contrée de Bellechasse - microbrasserie

 

Je crois qu’il n’y a pas de matins plus doux que ceux chez Cassis et Mélisse, et davantage l’hiver avec sa lumière et son manteau blanc sur la campagne, en plus un dimanche... L’odeur du café, un livre à la main, Henri Salvador dans les oreilles, le petit déjeuner succulent et visiblement concocté avec amour servi à la porte.

On aurait souhaité faire durer cette matinée encore et encore.

Cet endroit (que nous revisitions pour une seconde fois) est définitivement un grand coup de coeur! C’est un havre de paix où Aagje et Gary reçoivent généreusement les visiteurs comme s’ils étaient de la famille.

Cassis et Mélisse- Déjeuner
Cassis et Mélisse- Gîte
Cassis et Mélisse - Touriste recherchée Hiver
Cassis et Mélisse- Déjeuner
Cassis et Mélisse- Gîte
Cassis et Mélisse - Touriste recherchée Hiver

Puisque d’autres activités nous attendaient, nous avons quitté la ferme en fin d’avant-midi, pour nous rendre au Parc régional du Massif du Sud pour une balade en raquette un peu plus cardio que la veille. Nous avons choisi un sentier d’une dizaine de kilomètres longeant une rivière, la forêt y était moins dense et le paysage des plus apaisant.

À mi-parcours, nous avons fait une pause pique-nique avec les restes du copieux déjeuner de la ferme dans un petit refuge.

De l’air frais plein les poumons, le temps d’apprécier la beauté des lieux, et la satisfaction de l'exercice en plein air. Les gens que nous croisions semblaient eux aussi complètement sous le charme de ce coin de pays, de sa nature, de cette belle journée d’hiver.

Parc régional Massif du Sud- Raquette
Parc régional Massif du Sud- Raquette

Pour bien clore la fin de semaine, retour à l'Appalaches pour essayer la luge alpine.

Un descente en luge sur 2km, dans une ancienne piste de ski réaménagée après que la nature ait repris sa place. La vitesse pouvant atteindre 25-30 km/h, c’est une vraie montée d’adrénaline!

Le paysage au sommet semble sorti d’un conte de fées, les conifères sont entièrement recouverts de neige, tout est blanc et givré, c’est à couper le souffle. On est dépaysé!

La descente, elle, nous fait vite retrouver notre coeur d’enfant, c’est complètement grisant de dévaler la montagne dans la poudreuse, en zigzaguant sur notre luge. Cette activité unique est vraiment un incontournable à essayer dans la région.

C’est donc les joues bien rouges, l’esprit oxygéné, le coeur léger, avec plein de belles idées à partager que se termine notre escapade hivernale en Chaudière-Appalaches. À plusieurs reprises, nous nous sommes répété à quel point c’est beau ici, c’est beau chez nous, qu’il s’agit juste d’en profiter...

Appalaches- Luge
Ange Hébert-Corriveau - Touriste Recherchés Hiver
Appalaches- Luge
Ange Hébert-Corriveau - Touriste Recherchés Hiver

Un énorme merci à Tourisme Chaudière-Appalaches et aux endroits visités pour nous avoir permis ce magnifique séjour. Nous avons déjà hâte d’y retourner!

Ange et Samuel

Crédits photo : Ange Hébert-Corriveau 

Commentaires (0)