Warning! the content from this page is not translated, but if you want to get an idea of what Google Translate thinks of it, please choose a language.

Sarah Moore
Sarah Moore Tourisme Chaudière-Appalaches
March 19, 2019

Sarah and Jonathan's Ski Hok fun experience

Ski hok-parc régional du Massif du Sud- Soleil

I've been talking to my boyfriend to try Ski Hok or ski-racquet for a while and we finally did it. I tell you about our experience on a beautiful Saturday in March at the Parc Régional du Massif du Sud.

D’abord, le Ski Hok (un mélange entre le ski et la raquette) n’est pas encore très connu. Ici , si cela vous intéresse, on vous raconte un peu plus son histoire . C’est intéressant! Comme il s’agissait de notre première fois à tous les deux, j’ai pensé nous inscrire à une sortie guidée.

À 13 h, Philippe, notre guide, nous attendait tout sourire. On nous annonce que nous serons 8 skieurs durant les 3 prochaines heures. Ça nous convient! Un peu énervée, je pose plusieurs questions concernant le choix des bottes (J’ai utilisé des bottes de marque Sorel  et mon copain ses bottes de planche à neige) le port du casque (qui n’est pas obligatoire) et le nombre de couches de vêtements (pas trop considérant la température). Je suis presque totalement en confiance.  Avant d’ajuster les skis, Philippe nous donne des consignes et nous parle des descentes (la partie qui m’effrayait le plus). À ce moment, mon copain a même peur que je l’abandonne. Jamais de la vie!

Ski HOK
Ski Hok- Jonathan
Ski HOK
Ski Hok- Jonathan

On sort dehors, il fait beau et presque chaud. On entame la première montée. Premier constat : c’est moins exigeant que la raquette. Je suis déjà sous le charme. Philippe nous explique qu’il n’est pas nécessaire de suivre les traces des autres skieurs. Laissez-vous aller dans la neige fraiche, c’est encore mieux!  On monte, on monte. (le groupe est relativement en forme) et nous arrivons à la première descente. Philippe nous rappelle les consignes, le mouvement pour les virages et nous laisse glisser. Évidemment, je prends mon temps, j’analyse chaque courbe, mais le plus important est que je descends et j’aime ça! J’arrive en bas bien fière et prête pour la prochaine. Comme nous sommes avec le guide, on finit par sortir un peu des sentiers. Les skieurs sont heureux et surpris d’aimer autant le ski Hok « Je veux en refaire c’est certain », lance Lucie de Québec.

Après quelques descentes hors des pistes, on prend une pause avant le retour à l’accueil du Parc régional du Massif du Sud . J’étais étonnée de voir à quel point j’aime ce sport. Ça m’a également donné le goût de réessayer le ski alpin au grand bonheur de mon amoureux. À suivre…

Groupe Ski HOK
Ski Hok - Descente
Groupe Ski HOK
Ski Hok - Descente

On a fini la journée avec une dégustation de bière et de produits de la région au Pub et Microbrasserie de la Contrée de Bellechasse. Ah oui, on ne pouvait pas passer sans saluer Aagje et ses chèvres chez Cassis et Mélisse et surtout déguster des bons fromages.

Chèvre et Jonathan Cassis et Mélisse
Chèvre et Jonathan Cassis et Mélisse
Bière- Microbrasserie de Bellechasse
Produits du terroir- Pub de la contrée
Bière- Microbrasserie de Bellechasse
Produits du terroir- Pub de la contrée

Planifiez votre sortie en Ski Hok au Parc régional du Massif du Sud

  • Prévoyez des bottes d’hiver qui tiennent bien vos chevilles
  • Apportez des lunettes de ski ou de soleil
  • Prévoir une bonne quantité d’eau et une petite collation
  • Vous préférez y aller à votre rythme ? Aucun problème vous pouvez louer des Skis Hok

Comments (0)