Warning! the content from this page is not translated, but if you want to get an idea of what Google Translate thinks of it, please choose a language.

Pascale Lemay
June 15, 2021
Active Nature

Nature in its raw state

If I tell you that the Lotbinière region has a well-kept secret that covers more than 163 square kilometers, will you believe me? Well, this is the case with the public land of the Forêt de la Seigneurie de Lotbinière. But, what does public land eat in winter? I would just tell you that this is just the largest natural and raw playground in the Lotbinière region! Did I pique your curiosity? Read the rest of my blog to discover this natural jewel benefactor and which is ... at your fingertips!

La Forêt de la Seigneurie de Lotbinière , principalement les sentiers du secteur des Trois-Fourches , se sont refait une beauté pendant la pandémie! En effet, ces sentiers accessibles quatre saisons, balisés et totalement gratuits représentent l’attrait majeur de ce paradis forestier. Ils possèdent un niveau de difficulté faible à modéré. De la chenille, ce lieu est devenu un papillon tout fraîchement sorti de son cocon! J’avais hâte de vous annoncer toutes les nouveautés disponibles dès maintenant!

Pour ma part, m’y rendre est toujours synonyme d’un grand moment de détente  (mentale et non physique hihi)! C’est parfait pour le ressourcement et aussi pour bouder son téléphone et les réseaux sociaux pour quelques heures (obligatoire puisque le réseau cellulaire n’est pas accessible à certains endroits)!

Un fait important à savoir, il y a trois aires de stationnement pour accéder aux sentiers. Le P1 est celui que vous croiserez en premier si vous vous y rendez à partir de Leclercville . En choisissant de vous arrêter à cet endroit, vous ferez travailler vos gros muscles. En effet, à partir de cet emplacement, il vous est possible de marcher le long sentier des Trois-Fourches qui s’étend sur 15,6 km. C’est un aller seulement, mais sachez qu’il est possible de créer une boucle en revenant par le chemin forestier numéro 1, mais là vous atteindrez facilement les 19 km parcourus au total. C’est le choix des randonneurs assoiffés de vider leur batterie et qui veulent « suer » un bon coup et ne rien manquer du paysage fabuleux qui s’offre à eux. C’est MON tronçon, le tronçon que je préfère! Les premiers kilomètres sont les plus exigeants, avec un niveau de difficulté modéré et contenant plusieurs montées et descentes abruptes. Vous croiserez, notamment, le FAMEUX PONT DE CORDE! Il a un effet magique, car une fois dessus, vous aurez de nouveau 6 ans : « brasse d’un bord, brasse de l’autre, avance, recule, saute un peu »…!

Dans le long sentier des Trois-Fourches , vous pourrez déjà prendre connaissance des nouveaux aménagements! Des panneaux historiques qui vous en racontent un peu plus sur le passé de cette terre seigneuriale et ses activités, sur la composition de la forêt, sur le comportement de la rivière du Chêne, etc! Plusieurs tables de pique-nique et abris rustiques sont installés pour votre confort. Une mention toute spéciale à l’abri situé au kilomètre 9 qui mérite sincèrement que vous vous y installiez pour le dîner car vous aurez une vue dégagée sur la jonction entre la rivière du Chêne et la rivière Henri! En prime, c’est l’endroit de prédilection pour la pause « pipi » car vous pouvez accéder à une toilette sèche. Pour ma part, c'était mon "spot" pour manger mes bons grains de gouda qui font "skouik! skouik!" de la Fromagerie Bergeron . Au lieu de vous arrêter à un endroit précis pour dîner, vous pouvez faire comme moi et arrêter PARTOUT pour collationner des éléments différents à chaque endroit hihi! Sachez également que Le Resto du Bois Clair , à Saint-Edouard (vous passez devant pour accéder aux sentiers du secteur des Trois-Fourches) propose une succulente boîte de pique-nique que vous pouvez commander 24 hrs à l'avance et déguster ici, en plein coeur de la nature!

Si vous tentez une remise en forme de vos enfants beaucoup trop dépendant du Nintendo, du cellulaire ou de la tablette électronique, je vous invite à les appâter avec nos nouvelles caches de géocaching! Vous verrez opérer l’effet naturel du « c’est moi qui le trouverai en premier » et vous hausserez votre vitesse de marche (c’est le cas de dire que vous aurez fait d’une pierre deux coups!). En plus, des codes sont indiqués sur les « logbooks » ou « carnets » de chacune des caches. Si vous repérez chacun d’eux, il vous sera possible de compléter le formulaire disponible sur le site de Tourismelotbinière.com pour obtenir, en guise de récompense, un « géocoin » qui se veut, en fait, être un objet « voyageur » auquel vous ou votre enfant pourrez lui faire accomplir une mission de votre choix!

Si votre enfant n’est vraiment pas du type « géocaching » ou « chasse aux trésors », vous pourrez tenter de lui faire compléter la phrase mystère pour participer au concours qui se déroulera tout l’été jusqu’au 30 septembre! À chacun des kilomètres du sentier, des panneaux ludiques ont été installés pour apporter un élément de curiosité amusant à propos de la faune que l’on retrouve dans la Forêt de la Seigneurie de Lotbinière . Personnellement, je vous conseille de porter une attention particulière à la tortue, je dis ça comme cela mais le fait que nous vous partageons est assez rigolo (vous comprendrez une fois sur place)! Chaque panneau met en lumière une lettre encerclée en rouge. C’est cette lettre qu’il faut retenir pour élaborer la phrase mystère et participer au concours!

À noter, si toutefois vous accédez à ce sentier par l’aire de stationnement du P2, vous débuterez par le tronçon le plus facile, plat sur une bonne partie et votre phrase mystère sera à l’envers (petite gymnastique mentale supplémentaire à prévoir)!

Une autre belle nouveauté cette année est l’ajout du sentier de la petite boucle : un superbe 4,2 km ayant un niveau de difficulté facile! Pour les amateurs, ceux qui ont le goût de parcourir un sentier tranquillement sans se dépenser à l’infini, qui veulent profiter de la nature sans revenir trempé de sueur, qui veulent motiver leurs jeunes qui ne sont pas encore des « Indiana Jones » de ce monde, c’est définitivement celui que je vous conseille! Il offre des points de vue magnifiques et l’accès se fait à partir de l’aire de stationnement P3 (toilette sèche à proximité, encore une fois très pratique).

Saviez-vous qu’il est également possible de pêcher dans ce secteur en plus d’y réaliser une randonnée? Il faut, très certainement, consulter les règlementations du ministère de la Faune, des Forêts et des Parcs concernant la régulation de la pêche . De plus, il est sage de s’informer auprès de la MRC de Lotbinière  des zones de protection de la tortue des bois. De mon côté, j’addddoooorrreee la pêche! Je peux rester des heures à attendre de gagner au Lotto Max de la rivière du Chêne et espérer ainsi rapporter un achigan à la maison (malheureusement pas le cas à la fin de l’activité pour ce présent blogue)! Mon endroit préféré pour le faire, et celui pour lequel je me suis rendue dans le cadre de cette sortie, est la plage naturelle du kilomètre 2 du sentier des Trois-Fourches (on le prend à partir du stationnement P1, ça fait moins loin pour traîner sa canne à pêche)! C’est l’endroit parfait parce que c’est vraiment très beau avec la plage, le bassin, le couvert forestier et la section de rivière qui se déverse un peu plus haut!

Me voilà qui vous partage une foule d’informations! Vous avez de la misère à vous repérer avec le positionnement des sentiers et des différentes aires de stationnement? Ça tombe bien! Nous avons produit un tout nouveau dépliant pour mieux encadrer votre expérience dans ce secteur! Il est possible de vous le procurer gratuitement sur le site de tourismelotbiniere.com.

Enfin, tel que mentionné au tout début de mon texte, la terre publique est un terrain de jeu naturel! Nous devons donc partager cet endroit avec plusieurs usagers : quadistes, chasseurs, pêcheurs, producteurs de sirop d’érable, bûcherons, randonneurs, etc. Le plaisir à côtoyer cet endroit vient aussi du respect et de la courtoise de chacun lors de la pratique de son activité. On vous invite à aimer la forêt, à faire un câlin aux arbres si vous le désirez, à parler au castor ou aux oiseaux, mais à ne laisser aucune trace de votre passage, pour garder ce lieu secret toujours magnifique pour des siècles et des siècles à venir! :o)

P.S. Lors de ma randonnée, je n’ai eu la chance d’observer que des oiseaux et un petit crapaud perdu. Heureusement, en reprenant le chemin du retour, sur les trois premiers kilomètres du chemin forestier, je suis tombée né à né avec un cerf de Virginie, un porc épic qui traversait la rue et une perdrix qui prenait un bain de sable en plein milieu du chemin!

Envie de vous procurer le dépliant des sentiers du secteur des Trois-Fourches, c’est par ICI!

Comments (0)