Les Cervidés
16 juillet 2021
Arrêts Gourmands

Le savoir-faire de nos arrêts gourmands - La Seigneurie des Aulnaies : La transmission d’un savoir-faire ancestral pour des farines d’exception

Au milieu du XVIIIe siècle, construire un moulin à farine faisait partie des obligations du Seigneur envers ses vassaux afin d’assurer leur subsistance. La Seigneurie des Aulnaies voit donc s’ériger un premier moulin en 1739.

Notre mission est de protéger et valoriser ce patrimoine ainsi que transmettre cette expertise ancestrale.

André Anglehart

Le seul moulin à être fonctionnel dans la région

L’actuel moulin, troisième au même emplacement, existe depuis 1845 et est le seul à être fonctionnel dans la région. Celui-ci fonctionne toujours à l’aide du même mécanisme qu’à l’origine et avec les meules de pierres de silex ayant servi de lest aux bateaux venus d’Europe. Moudre les beaux grains de qualité des producteurs locaux sur ces pierres permet d’éviter une trop grande friction qui brûlerait la farine et ses nutriments.

L'expertise du meunier et de son apprenti

L’actuel meunier, Réjean Labbé, maîtrise le mécanisme particulier du moulin et la mouture des farines depuis trente-cinq ans. « Il s’agit d’un savoir-faire ancestral, le meunier doit travailler avec ses sens et c’est cette expertise qui doit se transmettre », précise André Anglehart, directeur général de la Seigneurie des Aulnaies. Avec la main, il faut être en mesure de reconnaître l’humidité du grain et sa température pour savoir s’il est prêt à être moulu. Il faut également reconnaître le son du mécanisme qui fonctionne à la bonne cadence. De plus, il faut toucher la farine et percevoir sa finesse, sentir son odeur. Un apprenti assiste d’ailleurs Réjean Labbé afin d’apprendre toutes les subtilités de la tâche de meunier. Ensemble, ils produisent onze belles farines intégrales, entières ou non blanchies.

Sur place, il est possible de visiter le moulin en compagnie du meunier et de se procurer ses farines biologiques si bien réalisées. Sans oublier la Boulangerie Du Pain… c’est tout!, attenante au moulin, qui propose de délicieux pains et des viennoiseries audacieuses faits avec les farines du moulin.

Protéger et valoriser le patrimoine

Le centre d’interprétation de la vie seigneuriale permet de découvrir le manoir et d’entrevoir la vie qui l’animait autrefois avec des personnages d’époque. « Notre mission est de protéger et valoriser ce patrimoine ainsi que transmettre cette expertise ancestrale », souligne André Anglehart. Lors de votre passage, au cœur de ce domaine champêtre et ses jardins, vous ne pourrez que vous dire : mission accomplie!

 

Texte : Les Cervidés

Crédits photo : @S.Allard-TCA / @À venir

Commentaires (0)