Nature Active

À Vivre pour vrai L'été en Chaudière-Appalaches par HELLOLAROUX

Trois fois. Trois fois en l’espace d’un an que nous sommes venus dans la région Chaudière-Appalaches. À l’automne d’abord sous ses couleurs flamboyantes. Puis en plein cœur de l’hiver sous une épaisse neige molletonnée. Cette fois, ce fut pour vivre les dernières douceurs d’été au rythme des rayons chauds et de belles balades ensoleillées.

Notre weekend prolongé a débuté au Parc national de Frontenac  qui jouxte avec la région des Cantons-de-l’Est. Le secteur en Chaudière-Appalaches s’étend au niveau de l’imposant lac Saint-François. Infinité de bleu, propice aux activités nautiques et à chiller entre amis, amoureux ou famille, il n’a pas fallu longue hésitation pour qu’on mette à l’eau notre paddle et canot. C’est calme, paisible, une déconnexion comme on aime retrouver ici. Nous n’oublierons pas non plus ce coucher de soleil teinté de rouge et violet, incroyable. 

Nous avons aussi profité de notre weekend en Chaudière-Appalaches pour pousser l’exploration et rouler jusqu’à la région de la Beauce. Réputée pour ces terres fertiles et agricoles, ces petites villages où il fait bon vivre, c’est en vélo que nous avons traversé une petite portion. La route de la Beauce s’étire sur plus de 140 kilomètres depuis Lévis, de quoi donner du challenge aux amateurs de cyclisme. De notre côté notre point final fut l’ancien pont ferroviaire de Vallée Jonction avec une bonne quinzaine de kilomètres dans les jambes.

Le soleil commence à frôler les plantations de bleuets. La nuit ne va pas tarder. On profite des derniers rayons pour nous concocter un panier gourmand rempli de ce fruit emblématique québécois à la Bleuetière Marland. Au-delà de se régaler, l’auto-cueillette, activité si relaxante nous fait franchement du bien en cette fin d’été. On en profitera aussi pour tester leur glace (qu’on valide à 100%!).

Notre voyage touche bientôt à sa fin. Mais avant et pour notre dernière nuit, on se fait plaisir en dormant au magnifique La Cache à Maxime à Scott. Au cœur d’un domaine viticole, l’hôtel plein de charme met à disposition des voyageurs des chambres très modernes, design et spacieuses. Un esprit loft s’y dégage où la salle de bain s’ouvre directement sur la chambre. Superbe adresse à ne pas manquer en Chaudière-Appalaches.

Une fois de plus, à regret, nous mettons le cap vers Montréal. Le dicton dit « quand on aime on ne compte pas » ; et c’est bien vrai, on pourrait revenir facilement ici encore et encore. Faire découvrir des tangentes de notre grand Québec et montrer toute sa belle richesse. Merci Chaudière-Appalaches pour cette belle invitation.

 

Texte : Hellolaroux

Crédits photo : Hellolaroux

Commentaires (0)