Julien Roussin-Côté
23 juillet 2020
Rencontres inspirantes

Go Van en roadtrip sur la Route de la Beauce

Rien de tel qu’un road trip en Beauce pour découvrir l’essence de cette région, dont les habitants font la réputation.

La Route de la Beauce permet de partir à la rencontre des Beaucerons et Beauceronnes par le biais d’un parcours de 140 km. Tour d’horizon d’un weekend de road trip en Beauce, de Saint-Gédéon à Saint-Lambert-de-Lauzon, le long de la rivière Chaudière.

 

Saint-Gédéon-de-Beauce 

L’appel de la faim nous mène au Gîte et Boulangerie À la Marguerite, dans lequel l’odeur du pain artisanal que concocte Marguerite règne encore. L’hôte propose aussi de s’attarder à l’une de ses tables pour goûter ses cretons et confitures faits maison. 

Une marche post-digestion s’impose jusqu’à l’église de Saint-Gédéon où trône le podium papal. Eh oui, la structure où Jean-Paul II a mis les pieds à Québec en 1984 a été transporté jusqu’ici, puisqu’elle a initialement été fabriquée par les Aciers Canam étant établie à Saint-Gédéon. 

Saint-Georges-de-Beauce

Chaque année, dix sculpteurs de partout dans le monde exposent leur œuvre au parcours muséal Beauce Art, l’international de la sculpture. L’un d’eux, Paul Duval, l’artiste derrière la sculpture géante «Le passage» érigée dans le parc Lacasse. Il nous fait découvrir son monde fascinant via la visite de son atelier. 

C’est à la nature d’ensuite nous en mettre plein la vue au Parc des Sept-Chutes. Une passerelle suspendue au-dessus de la septième chute offre un point de vue imprenable sur la rivière Pozer. Une piste cyclable et un sentier aménagé sur 8 km invitent à se dégourdir les jambes. 

Histoire de combiner nature et gastronomie, on troque notre van pour un kayak avec MF Aventure. Le guide, Martin Frédéric, organise des sorties «kayak gourmand» à la hauteur du barrage Sartigan. En s’arrêtant tantôt sur le rivage, tantôt sur une île pour y pique-niquer, on découvre les attraits de la rivière Chaudière en même temps que les produits locaux — pâtés, spiritueux et bien d’autres. 

 

Notre-Dame-Des-Pins

Le pont Perrault fait la signature de Notre-Dame-Des-Pins. S’il n’est pas possible de traverser ce long pont couvert, rien n’empêche de l’admirer. 

Beauceville 

Mordus de pêche, rendez-vous au Parc des Rapides-du-diable. Plusieurs y pratiquent la pêche à gué, le niveau de la rivière Chaudière y étant peu profond. C’est l’achigan qui risque de mordre à l’hameçon, une espèce que l’on retrouve abondamment dans le cours inférieur de la rivière Chaudière. Puisque les populations d’espèces aquatiques sont en perpétuel changement, on recommande de vérifier la réglementation en vigueur avant de jeter sa ligne à l’eau.

Saint-Joseph-de-Beauce

Puisque les produits de la Fromagerie Gilbert ne sont disponibles qu’en Chaudière-Appalaches et à Québec, on en profite pour faire des réserves. Ceux qui célèbrent bientôt leurs 100 ans d’activités sont reconnus pour leur «Fromage Beauceron», qui fait la fierté des producteurs laitiers du coin.

Pour en apprendre plus sur l’identité culturelle de la Beauce, on conseille de visiter le Musée Marius-Barbeau, nommé d’après le premier ethnologue du Canada. On y retrouve des expositions et visites guidées à saveur artistiques, historiques et ethnologiques qui permettent de mieux saisir ce qui fait le charme des gens d’ici! 

 

Vallée-Jonction

On peut dire que le cœur de Vallée-Jonction, c’est sa gare ferroviaire; c’est sa construction en 1917 qui met la municipalité sur la map. Si la gare est aujourd’hui convertie en musée ferroviaire, ses fonctions ont varié au fil des ans, surtout lors de la guerre froide. Le fondateur du musée et chef de gare, François Cliche, nous fait un tour du propriétaire en ne manquant pas de nous transmettre sa passion.

Sainte-Marie-de-Beauce

Belle trouvaille à Sainte-Marie: le kiosque Aux Fruits de la Colline, où il est possible de faire de l’autocueillette de petits fruits. Essayez leur slush créée à partir de leurs fraises — un incontournable lors d’un road trip en Beauce en été. 

Les becs sucrés voudront pousser l’expérience jusqu’à la Maison J.-A. Vachon, qui fut autrefois la demeure du célèbre couple fondateur des Joe Louis. 

Halte au Domaine Taschereau, un parc écologique en bordure de la rivière Chaudière. Des sentiers de randonnées pédestre, de raquettes et de ski de fond permettent de découvrir ce site où plus de 150 espèces d’oiseaux peuvent être observées en plus de permettre aux visiteurs de mieux comprendre les inondations qui s’y produisent. 

Saint-Lambert-de-Lauzon

On se rapproche de plus en plus du fleuve Saint-Laurent et le parcours tire à sa fin. On conclut notre road trip en Beauce au parc du Détroit de la Chaudière, l’endroit parfait pour pique-niquer. 

À travers ces arrêts, on comprend mieux pourquoi les Beaucerons et Beauceronnes font la renommée du secteur — leur chaleur et leur authenticité nous convainc de renouveler l’expérience. 

Pour pousser l’exploration, découvrez d’autres road trips à faire dans la région de Chaudière-Appalaches. 

Merci à la belle équipe de Go-Van  pour le récit de leur escapade  « À Vivre pour Vrai » sur la Route de la Beauce!

Texte: Julien Roussin Côté de Go-Van
Photos : Karolina Krupa de Go-Van

Découvrez la Route de la Beauce

Commentaires (0)