Odile Turgeon
Odile Turgeon Tourisme Chaudière-Appalaches
24 août 2020
Nature Curieuse

Une course aux nains de jardin, le prétexte parfait pour un dimanche mémorable en famille!

J’ai toujours été fascinée par les nains de jardin. Ces jolies petites créatures qui agrémentent les platebandes et apportent une touche de fantaisie aux jardins. Lorsque que j’ai découvert que nous pouvions aller à leur rencontre dans l’un des plus beaux jardins d’Amérique du Nord, j’ai évidemment convié 2 jeunes exploratrices à venir à leur conquête!

Nous sommes dimanche matin.  La température semble incertaine.  Le soleil tarde à pointer ses doux rayons.  Ce ne sont pas ces quelques nuages qui viennent entacher notre enthousiasme à vivre notre expédition.  

En famille, nous préparons un pique-nique que nous comptons déguster une fois rendu sur place.  Sur le chemin, le fleuve se dévoile peu à peu le long de la route 132. Un arrêt s’impose à la Fromagerie Bergeron pour compléter à merveille notre lunch.  Les fameux brins de fromages frais du maitre du gouda… un incontournable pour remplir nos bedons! 

Fromagerie Bergeron - Comptoir
Fromagerie Bergeron - Comptoir

Maman, à quoi servent les nains de jardin?

Juste avant d’arriver à destination les filles se questionnent : « Maman, à quoi ça sert les nains de jardin ? »  En quelques clics, je découvre que le nain de jardin est considéré comme un symbole de chance.  À l’origine, il avait pour but de protéger l’endroit où il se trouvait, de veiller sur les cultures et sur le bétail.  La nuit, il était également censé aider le jardinier à conserver la santé de son jardin en aidant les plantes à pousser.

Une fois arrivée à destination, ma cadette s’exclame devant l’immense beauté des jardins : « WOW MAMAN!, nous devrions avoir des nains de jardin à la maison, nous aurions un jardin aussi MAGNIFIQUE qu’ici! ».  Je réponds avec un sourire : « Eh bien… les nains doivent aussi recevoir un bon coup de main de plusieurs fées pour entretenir ces somptueux jardins! »    

Livia (8 ans) et Rebecca (6 ans)

Nous trouvons l’emplacement parfait pour notre pique-nique. Nous dégustons notre lunch en contemplant la généreuse nature qui s’offre devant nos yeux.  À quelques pas du site, nous nous laissons émerveiller par les magnifiques arbres centenaires.  Les filles sont impressionnées de voir des arbres aussi imposants : « Ils sont à peine plus grand que papa, n’est-ce pas maman ? » me dit mon aînée, en enlaçant l’arbre.

Les nains de jardin, nous voilà!  

Quelques gouttes de pluie agrémentent le début de notre quête, mais nous sommes trop concentrés à tenter de dénicher notre premier gnome des bois.  Celui-ci se trouve à l’entrée d’une magnifique arche.  Notre périple se poursuit à travers les magnifiques collections de fleurs et autour des étangs.  Ensuite, l’environnement avoisinant l’impressionnant manoir seigneurial se dévoile à nous.  Soudain, les filles tombent nez-à-nez avec un homme d’une allure imposante : Serait-ce Henri-Gustave Joly de Lotbinière, premier ministre du Québec et père de l'arboriculture au pays ?

À chaque découverte d'un nouveau nain de jardin, nous avons droit à de grands éclats de surprises et de joies!  

La pluie s’intensifie alors nous nous réfugions dans le joli pavillon des amoureux.  Nous rirons d’avoir couru aussi rapidement pour être, quelque peu, épargné de l’averse. Nous constatons qu’à cet endroit précis, nous avons de nouveaux angles fabuleux de ce site enchanteur.  Ce moment est tout simplement parfait!  

Après cette pause, je mentionne à nos jeunes curieuses que nous allons emprunter un sentier qui nous mènera vers un trésor majestueux…  Sur le chemin nous croisons des végétaux d’une grandeur surprenante et, à notre tour, nous jouons à être des nains de jardin pour atteindre notre surprise grandiose : Le Fleuve Saint-Laurent!  Cette découverte rend très joyeuse ma petite tribu.

Cette course aux nains de jardin fut le meilleur des prétextes pour s’offrir un pique-nique en nature, pour se balader dans des jardins aux plantes étonnantes, pour faire un immense câlin à des arbres géants, pour découvrir le secret des étangs, pour rire sous une petite averse de pluie, pour jouer à la marelle dans un sentier nous menant au Fleuve… Bref, une course, non pas pour courir, mais pour tout simplement savourer le moment présent!  

Voilà… maintenant, mes filles connaissent le véritable secret de la grande beauté du Domaine Joly De-Lotbinière .

Psitt...

Pour les plus compétitifs (comme mon conjoint), notre conquête s’est conclue à découvrir 9 nains sur un total de 11.  Nous nous sommes dit que les 2 nains étaient partis se réfugier lors de l’averse à la Fromagerie Bergeron pour déguster une bonne crème glacée.  Nous sommes allés vérifier… juste au cas!

Fromagerie Bergeron - Bar laitier
Fromagerie Bergeron - Bar laitier

Texte & Photos : Odile Turgeon

Commentaires (0)