G&R FILMMAKER
16 mars 2021
Nature Active

Une saison complète en refuge au Parc des Appalaches !

L’expérience de la vie en refuge, beaucoup la font le temps d’une fin de semaine, de quelques jours, et bien nous, on a décidé de la vivre le temps d’une saison, soit cet hiver ! Durant ces quelques mois, le refuge des Pins situé dans le Parc des Appalaches est devenu notre maison. Un temps pour se délester du superflu, de se retrouver et d'expérimenter une vie au cœur de la nature.

La première question que l’on nous pose souvent est « comment faites-vous pour vivre sans confort ? » C’est vrai que notre chalet, aussi cosy soit-il, est bien loin des standards de la domotique actuelle ! Et pourtant…il nous paraît tellement confortable. On s’est adapté à lui et on a découvert les multiples ressources qui l’entourent.

Pas d’électricité ? On a un panneau solaire pour les journées ensoleillées, deux batteries portables et une génératrice pallient aussi cette absence. Pas de lumière ? On a des chandelles, une lampe solaire et une lampe à dynamo qui nous éclairent pour veiller tard. Pas d’eau courante ? Nous avons deux bidons de 20 litres qui nous permettent de récupérer de l’eau dans un ruisseau proche qui coule continuellement et qui n’a gelé que superficiellement les jours de grand froid. Pas de chauffage ? Pas de cuisine ? Un poêle à bois est une source de chaleur aux multiples usages sur lequel n’importe quels plats peuvent être préparés. De la soupe, aux crêpes en passant par des pizzas, notre alimentation est finalement aussi diversifiée qu’à l’habitude. Pas de salle de bains ? Nous avons une toilette sèche qui ne consomme pas d’eau potable inutilement ainsi qu'une douche de camping, remplie d’eau bien chaude, prise sur notre terrasse, qui nous satisfait.

Finalement, on se rend compte que toute habitude que l’on a dans un habitat conventionnel peut facilement être remplacée. Et on s’y retrouve très bien, car de ce changement découlent de nombreux avantages...


La vie en chalet au cœur du Parc des Appalaches nous permet de vivre un peu « hors du temps ». Si on l’accepte, le soleil est notre seul guide tout au long de la journée. Au lever, la priorité est de relancer le feu dans le poêle afin de réchauffer le refuge et de pouvoir ultérieurement se préparer un déjeuner. Puis nos pitous sortent explorer les alentours attachés à leurs laisses. Il nous faut ensuite aller chercher de l’eau au petit ruisseau qui coule à une centaine de mètres de notre refuge. L’essentiel est là, on a du feu, de l’eau et nos chiens sont heureux !

On peut alors occuper notre journée en fonction de nos besoins. Un peu de sport avec notre trottinette des neiges tractée par nos pitous sur les pistes forestières du Parc des Appalaches, et ça on vous en a déjà parlé ici. Ou bien, une marche en raquette sur le sentier 10 qui passe devant notre refuge jusqu’au pont Brûlé pour aller admirer la rivière Noire Nord-Ouest prise dans les glaces. Dans le chalet on peut faire du télétravail : on rédige des articles de blogue, on répond à des courriels professionnels, on retouche quelques photos et on monte notre vidéo hebdomadaire. On savoure un bon café chaud et réfléchit à nos projets futurs. On prend le temps, tout simplement, chose que l’on n’a plus l’habitude de faire dans nos sociétés occidentales. Et ça, nos chiens l’ont bien compris, car en dehors de leurs sorties, leur principale activité est de faire la sieste, confortablement installés devant le foyer.


Au milieu de cette nature sauvage et à l’état brut, on profite de toute l’énergie qu’elle dégage. Ici, pas de place pour la déprime, la végétation et la faune nous émerveillent en tout temps. Les sapins baumiers, les épinettes et autres bouleaux qui entourent notre refuge ont une telle résilience ! Ils se retrouvent recouverts de la lourde neige hivernale, balancés par les vents parfois violents et occasionnellement figés par le gel. Et malgré tout, ils gardent en permanence en eux cette énergie vitale qui leur permet d’atteindre la saison suivante. De l’écureuil qui nous observe de sa branche aux mésanges qui viennent réclamer quelques graines sur la terrasse en passant par le lièvre qui laisse ses traces dans la neige immaculée devant notre refuge, tous nous fascinent par leur faculté d’adaptation. Se déconnecter de tout ce qui nous pollue pour finalement se reconnecter à soi-même. Voilà le bénéfice #1 de cette vie dans un refuge au milieu du Parc des Appalaches !

La vie en refuge, on pourrait bien évidemment en parler plus longuement, en écrire un livre même ! Vous l’aurez certainement compris, le plus difficile pour nous, sera de quitter notre cher refuge des Pins au printemps…

Refuge

location de refuges au parc des appalaches


 

Résumé de l'expérience

Séjourner en refuge, c'est vivre un dépaysement nocturne et une expérience sensorielle en forêt hors du commun. Que vous soyez un randonneur, un canoteur ou un raquetteur, un réseau de 13 refuges saura répondre à vos besoins. Les chiens sont acceptés en tout temps.

Tarification

À partir de 90$ pour 2 personnes / par nuitée
*Supplément de 10$ par personne / par nuitée

Matériel nécessaire à votre séjour

- Eau potable
- Matelas de sol, sac de couchage et oreiller
- Gamelle et ustensiles
- Papier journal et allumettes
- Chandelles ou lampe à l'huile
- Lampe de poche et papier hygiénique

Réservation requise 

Commentaires (0)