Amélie Dumas-Aubé
Amélie Dumas-Aubé Tourisme Chaudière-Appalaches
6 août 2021
Nature Curieuse

Retour dans le temps au Moulin La Lorraine

Ce n'est pas tous les jours que j'ai la chance de visiter un moulin à farine toujours en fonction. Ce bâtiment restauré est une mine d'or d'histoires, d'artéfacts et d'œuvres d'art. Une richesse de notre région à découvrir dans les Etchemins.

Êtes-vous comme moi, toujours à la recherche de lieux mystérieux pour y découvrir les meilleures histoires? Et bien, vous serez servi au Moulin La Lorraine, où une meunerie toujours en fonction côtoie une galerie d'art, avoisinant aussi un jardin de sculptures et une rivière. Ça en fait des choses à voir et à apprendre, mais faites-moi confiance, tout prend forme une fois sur place.

L'histoire de la meunerie

On commence la visite par la fameuse meunerie, construit à la base en 1860, par Pierre Beaudoin, sur le ruisseau de la Décharge du lac Caribou, un des plus importants tributaires du lac Etchemin. Le Moulin La Lorraine, appelé à cet époque le Moulin Beaudoin a servi à la mouture des grains des cultivateurs de la région durant plus d’un siècle, soit jusque dans les années 1960, où il a fermé pour des raisons économiques. Durant son existence, ce bâtiment a accueilli un moulin à scie en amont pour subvenir aux besoins de l'époque. 

Par contre, le bâtiment actuel n'est pas l'original. Il a été construit, en 2007, en partie sur les fondations de l'ancien Moulin Beaudoin puisque celui-ci était en très mauvaise état dû à sa fermeture.

Comment est fait la farine?

La visite de la meunerie nous amène bien sûr à l'interprétation du moulin et c'est là que tout prend son sens. La guide nous explique qu'en fait pour arriver à une belle farine, tout est une question de tempo et de gravité. C'est le poids de l'eau, arrivant du ruisseau, qui coule sur la roue extérieur et qui permet de la faire tourner. Cette roue est ensuite reliée aux engrenages intérieurs et au mécanime : le meunier met les grains dans la trémie, tire sur la languette pour les faire tomber dans l'auget. Ensuite, magie magie, les grains sont transformés et moulus et la farine est créée !!

Saviez-vous que ?

À la base la farine est de couleur crème, la farine blanche est tout simplement une coloration qui lui est donnée.

Une galerie d'art à l'étage

Suite à la présentation de la meunerie, la visite se poursuit dans un tout autre univers. En effet, l'étage supérieur du moulin a été transformé en une superbe salle d'exposition, où toiles et peintures y sont présentées. De plus, les nombreuses fenêtres permettent de faire rayonner la pièce et d'avoir une vue sur le grand jardin. Une programmation des artistes est disponible pour la saison. Pour ma part, je ne m'attendais pas à découvrir une aussi belle pièce, vraiment une étonnante surprise.

Un jardin de sculpture pour terminer

Le Moulin La Lorraine se situe sur un magnifique terrain où il est possible de pique-niquer, de se balader dans les sentiers en forêt ou le long de la rivière ou bien d'admirer le jardin de sculptures. En effet, à chaque année des expositions d’art public à ciel ouvert sont installées et accessibles gratuitement lors des heures d'ouverture du Moulin.

Le moment de détente parfait pour terminer cette visite. Je contemple la beauté du site, avec comme simple musique le bruit de l'eau qui ruisselle dans le ruisseau Beaudoin.

Histoire & culture

Moulin La Lorraine

1286 QC-277, Lac-Etchemin, QC G0R 1S0

CONSULTEZ LA FICHE DE L'ENTREPRISE

 

Résumé de l'expérience

Visite du moulin, démonstration du métier de meunier, visite d'une galerie d'art, balade en forêt et dans le jardin de sculptures, détente le long de la rivière et bien plus...

Tarification et Horaire 2021

17 ans et moins : Gratuit
Adulte : 6$
*Accès au jardin : Gratuit pour tous

Haute saison : Mercredi au dimanche de 10h à 17h
23 juin au 22 août
*Ouvert tous les jours du 18 juillet au 1er août

Basse saison : Samedi et dimanche de 12h à 16h 
13 mars au 20 juin - 28 août au 5 décembre


Texte : Amélie Dumas-Aubé
Photos : Stéphanie Allard
Photo panoramique : Louis Chamberland

Commentaires (0)