Stéphane Bourque
Stéphane Bourque Tourisme Chaudière-Appalaches
8 décembre 2021
Nature Active, En vedette

Des skis à la planche

J'ai commencé la pratique du ski au club de ski Beauce à Vallée-Jonction vers l'âge de 6-7 ans... Après une trop longue pause et beaucoup plus tard (et trop ?), j'ai attrapé la vague du surf des neiges. Petit résumé de parcours atypique d'un joueur de hockey sur les pentes de ski. Pas toujours facile !

J'ai commencé à skier avec des mini-skis dans des buttes pas loin de la maison familiale et ensuite pour de vrai au club de ski Beauce à Vallée-Jonction vers l'âge de 6-7 ans.

Lors de la semaine de la classe des neiges au primaire en 5e année à l'âge de 11 ans, j'avais peut-être un petit peu d'avance sur d'autres qui n'avaient pas eu la même chance que moi de pratiquer le ski si tôt. Peu importe, tout ça pour dire que et c'est pas pour me vanter, mais j'ai terminé la semaine avec la médaille d'or au cou lors de la compétition finale. Mais, ça s'est terminé dans la controverse. La première d'une longue série. En fait, je crois que c'est la deuxième, mais ça c'est une autre histoire.

La vérité, c'est qu'on était deux ex æquo. Même chrono. Et il y avait seulement une médaille d'or. Je ne me rappelle plus comment ça c'est décidé, mais c'est moi qui s'est retrouvé avec! Par hasard, v'là une couple d'année, et genre 35-40 ans après ce fâcheux incident, je rencontre l'ex æquo. La personne n'avait jamais oublié cet événement. Moi, oui. C'est pour dire quand même comme la vie est injuste parfois.

Par la suite, j'ai continué à pratiquer le ski mais de moins en moins au détriment de mon sport préféré, le hockey.  Juste une question d'intérêt. Mais quand tu y penses après, c'est un peu comme si, inconsciemment, j'avais voulu me retirer au sommet de mon art !  

Les débuts
No. 63. Sérieux. En attente des résultats ?
Les débuts
No. 63. Sérieux. En attente des résultats ?

Dans ma vingtaine, j'ai pratiqué le ski de manière très sporadique à raison d'une fois par année lors d'une bonne année. C'est à dire à peu près 5 fois sur 10 ans.

Puis début trentaine, un beau matin, un ami a une idée géniale et on s'inscrit à un cours d'introduction à la planche à neige. On se retrouve donc 3 collègues de travail, 6 jeudis soirs consécutifs au mont St-Sauveur à apprendre les bases de la planche à neige. L'année suivante, j'aurais dû prendre un cours de rattrapage pour perfectionner certains aspects, dont mon virage de la gauche vers la droite, car je me casse un bras à deux endroits.

Après plusieurs années à pratiquer et à peaufiner ma technique dans les Laurentides sans autre mésaventure notable, de retour en Chaudière-Appalaches, je pratique la planche à neige à la station touristique du Massif du Sud pour la qualité de la neige, la variété des niveaux de difficulté des pistes et la proximité de notre domicile.

On peut me voir sévir sur les pistes surtout dans le secteur ouest et principalement dans les pistes 14 à 16. C'est seulement lors de journées de conditions parfaites avec une neige fraîche et abondante que je peux faire une exception dans un sous-bois ou dans une piste à bosse comme la Pow Pow (16c). Car avec des virages serrés, je reviens toujours à mon virage le plus facile et je me retrouve toujours complètement à gauche des pistes ou sur les fesses.  Ce qui peut amener des situations cocasses. Je porte un manteau bleu très voyant... au cas.... Ça facilite le repérage pour ma blonde experte en ski qui vient à mon secours au besoin.

Station Touristique Massif du Sud

Piste #14,15 et 16

C'est pas mal là que vous pouvez voir tous mes exploits. Ces pistes, situées à l'extrémité ouest de la montagne permettent de profiter d'une vue directement sur le mont Sainte-Anne ! Le 'pitch' de la 14 est plus facile pour moi en début de journée qu'en fin de journée!

Difficulté : 14 et 15 - très difficile, 16 - difficile 
Condition : piste damée
Niveau de confiance du planchiste : d'élevé en début de journée à j'commence à penser au pub de la Contrée en fin de journée.

Consultez
Station Touristique Massif du Sud

Piste #10 - La Mistrale

J'aime bien cette piste de 1250 m et particulièrement la courbe à mi-parcours. À cet endroit, on se sépare et ma blonde va en profiter pour aller dans le sous-bois de La polaire (10b) et espère me retrouver au bas des pistes. 

Difficulté : difficile 
Condition : piste damée
Niveau de confiance du planchiste : élevé pas mal en tout temps

Consultez
Station Touristique Massif du Sud

Piste #9 - La Villageoise

Cette piste de niveau facile, permet de me donner une pause et de prendre un peu plus le temps d'apprécier le paysage et la pratique de cette activité que j'aime bien.

Difficulté : facile 
Condition : damée
Niveau de confiance du planchiste : élevé en tout temps

Consultez

Notre arrêt incontournable pour l'après-ski !

Pub de la contrée - au bar
Buckland

Le Pub de la Contrée

La récompense. Ma blonde et moi, on préfère s'installer au comptoir au milieu de l'action de ce pub pour déguster une bière de notre choix. Habituellement, on l'accompagne de grignotines comme des tresses salées, des arachides ou on y va avec l'assiette de nachos.

Difficulté : facile
Condition :  relaxe
Niveau de confiance du planchiste : très confiant

Consultez

Commentaires (0)