Les Cervidés
11 juillet 2022
Arrêts Gourmands

Le savoir-faire de nos arrêts gourmands - Poissonnerie Tremblay : entre réputation et nouveautés

À Saint-Jean-Port-Joli, dans la route 132, l’écriteau installé au-dessus de la porte rouge de la poissonnerie du village est passé de «Lauzier» à «Tremblay». Mais à l’intérieur, on trouve les mêmes produits de qualité et, surtout, la même passion pour le poisson.

Gabriel Tremblay, 25 ans, a rejoint l’équipe de la Poissonnerie Lauzier de Kamouraska il y a sept ans, alors qu’il étudiait en administration, volet gestion de commerce. « À l’époque, je ne voulais pas avoir mon entreprise parce que je savais tous les sacrifices que ça demandait », explique celui qui a commencé en faisant la vaisselle au restaurant affilié à la poissonnerie de Kamouraska. De fil en aiguille, Gabriel s’est retrouvé derrière le comptoir de la poissonnerie, puis, pendant son stage d’études réalisé en 2017, a épaulé Bernard Lauzier lors de l’ouverture de sa succursale de Saint-Jean-Port-Joli. « J’aimais beaucoup le travail et j’ai tout absorbé comme une éponge afin d’apprendre le plus possible », se souvient le jeune poissonnier natif de Québec. C’est ainsi qu’il est devenu gérant de la poissonnerie de Kamouraska, puis de celle de Saint-Jean-Port-Joli.

Depuis le début de 2022, les deux poissonneries ont donc une entité distincte. Et même si plusieurs des produits de la poissonnerie Lauzier se retrouvent encore sur les tablettes de la poissonnerie Tremblay, Gabriel propose aussi des nouveautés qui lui ressemblent. C’est le cas du bar à tartare qui permet à la clientèle de choisir une protéine fraîche (saumon, duo de saumons ou crevettes) et d’ajouter les condiments et la sauce de son choix avant de savourer le tout avec des croûtons, un dessert et une boisson.

Je voulais toujours plus de responsabilités et, en voyant ça, M. Lauzier m’a offert de racheter le commerce de Saint-Jean-Port-Joli. Je ne m’y attendais pas ! J’ai réfléchi et j’ai dit oui !

Gabriel Tremblay

Sur la boutique en ligne ou sur place, le public peut se procurer une multitude de plats préparés frais ou congelés, ce qui permet de faire des provisions. On trouve entre autres des produits fumés, des salades de fruits de mer, des pokés, des linguines aux crevettes, des coquilles Saint-Jacques, des pâtés au saumon, de la pizza au homard et des soupes de poisson. Gabriel se fait un honneur d’inscrire sur l’étiquette le nom du poisson et sa provenance. Selon lui, 90 % des produits de la poissonnerie sont québécois ou canadiens. 

Si vous passez par la 132 lors de votre prochain séjour, arrêtez chez Gabriel pour goûter les trésors de nos cours d’eau. Selon le poissonnier, le tout est encore plus savoureux si on déguste ses trouvailles non loin, au cœur du village ou au quai de Saint-Jean-Port-Joli. Et si vous voulez savourer LA spécialité de l’endroit, c’est la bisque de homard qu’il faut demander ! 
 


 

Texte : Les Cervidés

Crédits photo : @Poissonnerie Tremblay

Commentaires (0)