Nature Active, Nature Curieuse

À vivre pour vrai l'hiver en Chaudière-Appalaches par Hellolaroux

Nous avions découvert la région bucolique de Chaudière Appalaches cet automne. Le coup de cœur avait été unanime pour tous les deux. Il n’a pas fallu nous convaincre deux fois pour revenir à l’occasion d’un séjour hivernal. Retour sur notre programme de 4 jours !

Jour 1 / Parc régional du Massif du Sud

Notre première expérience nature. C’est en fin d’après-midi que nous arrivons au parc régional du Massif du Sud . Alors que la nuit n’allait plus tarder à tomber, nous avions envie de prendre l’air et de nous promener dans le parc. Nous jetons notre dévolu sur le sentier de la forêt, tout tranquille pour s’acclimater à ces nouveaux environs. La neige, bien que timide, fit son apparition, on retrouve notre petit Pod « Philemon » perdu dans cette poudreuse cotonneuse. On prend possession de notre logement inusité sans eau, ni douche. Seuls les bruits de la nuit profonde pour amis. C’est au plus simple mais qu’est-ce qu’on aime ce genre d’expérience authentique au plus près de la nature.

Le soir, en grand amateurs de bières que nous sommes, nous irons tester le pub de la contrée & Microbrasserie de Bellechasse . Une belle adresse locale qu’on recommande vivement.

Jour 2 / Fatbike & traineau à chiens

Au programme de notre deuxième journée en Chaudière-Appalaches, deux activités hivernales incontournables à faire au Québec : le fatbike et le traineau à chiens.

Le matin nous resterons le temps de quelques heures dans le parc régional du Massif du Sud qui compte plusieurs pistes de fatbike. C’est une activité que nous n’avions pas encore pu tester et on a vraiment adoré, bien que l’activité reste physique (plus physique que du vélo traditionnel). On s’arrête pour reprendre nos souffles, ça nous permet d’admirer les allées de sapins et les traces d’animaux qui traversent les sentiers. On espère voir un original, mais la chance n’était pas de notre côté ce jour-là (privilégiez le secteur de la coulée tôt au matin pour avoir vos chances de voir un orignal).

Après quelques efforts, une poignée de calories perdues et une bonne douche méritée, nous partons en direction de la pourvoirie Daaquam . Notre après-midi sera consacré au traineau à chiens, une activité qu’on adore en hiver. C’est important pour nous, le respect qu’on les mushers envers leurs Huskies. Impossible pour nous de partager une expérience avec des non-passionnés. Alors, yeux fermés, nous vous recommandons la pourvoirie de Max pour partager le temps de quelques heures (allant jusqu’à plusieurs jours) une aventure canine hors-du-commun.

Jour 3 / Luge autrichienne & randonnée

Petit matin au Domaine du Radar , le soleil est au rendez-vous. Vent glacial mais ciel bleu. On ouvre les yeux enfin sur cette ancienne base militaire transformée en base plein-air par Richard qu’on rencontrera juste après. Pour cette nouvelle activité physique, la luge autrichienne, c’est Benjamin qui jouera le cobaye. On grimpe dans un bus aux couleurs kaki pour rejoindre le Mont Sainte-Marguerite d’où partent deux pistes. L’une accessible à tous, la seconde plus ardue et accessible uniquement à partir de 14 ans. La luge autrichienne pouvant monter jusqu’à 50 kilomètres/heure, ce sont des sensations extrêmes garantis qui vous attendent.

Avant de quitter la base, on grimpe jusqu’à la yourte dans laquelle nous aurions du dormir la veille (longue histoire qu’on vous épargne). Elle est vraiment spacieuse et on regrette énormément nos petites mésaventures de la veille (#onreviendra) ! Mais si vous cherchez une expérience atypique et que dormir dans une yourte vous intéresse, sachez qu’il y en a une ici au Domaine du Radar .

Pas le temps de traîner, le temps est radieux, on veut en profiter un maximum. Notre après-midi sera cette fois-ci consacré à la découverte des sentiers pédestres des 3 monts de Coleraine dans les environs de Thetford Mines. Nous devons choisir une randonnée, alors ce sera celle du Mont-Caribou, le plus haut sommet du parc. La pente est raide, constante, ça grimpe fort et vite, mais en moins de 2 heures vous pouvez faire la randonnée allée-retour. La vue depuis le Mont-Caribou est splendide et nous rappelle combien la nature est omniprésente en Chaudière-Appalaches. Et puis on adore la couleur de la roche, orangée, dû à l’ancienne présence de l’amiante dans les environs.

Le soir, pour notre dernière nuit en Chaudière-Appalaches, nous poserons nos valises dans un joli écrin de modernité et de style à l’auberge Kingsville . Une nuit douce et réparatrice nous attend.

Jour 4 / Auberge de Kingsville & Noah Spa

C’est déjà notre dernier jour. Il faut dire que si comme nous vous aimez être actif pendant l’hiver, les jours défilent à vitesse grand V. D’autant plus, quand vous partagez de longues conversations avec des passionnés de leur région. Au petit matin nous prenons le temps. Lyne, la propriétaire (adorable) de l’auberge nous avait préparé un superbe buffet. On se régale, on prend nos aises ; c’est pour ça aussi qu’on aime dormir dans des auberges. De caractère plus authentique, plus personnel, on se sent comme à la maison. On prend le temps d’écouter l’histoire de Lyne, l’histoire de l’auberge, puis de découvrir chaque pièce avec émerveillement.

Mais la montre nous rappelle que nous avons un dernier rendez-vous. Et quoi de mieux qu’un spa pour terminer de la meilleure des manières ce séjour d’hiver en Chaudière-Appalaches ? Direction le Noah Spa pour la fin de matinée et profiter de cette semaine de relâche. On se détend, on repense à notre séjour qui semble déjà être du passé. On se dit qu’on a encore une fois adoré notre passage dans la région et qu’en hiver elle est même peut-être encore plus belle (en grande amoureuse de l’hiver, je ne suis pas très objective :). On s’accorde cette parenthèse bien-être et de déconnexion puis le temps arrive (déjà) de repartir vers Montréal.

Encore une fois, un grand merci à tous les passionnés que nous avons rencontrés sur notre route.

Et merci Sarah pour tes idées toujours en adéquat avec nos personnalités.

 

Texte : Hellolaroux

Crédit photo : Hellolaroux

Commentaires (0)