Sarah Moore
Sarah Moore Tourisme Chaudière-Appalaches
19 juillet 2017
Nouvelles des membres

Une signature exceptionnelle pour l’interconnexion du réseau cyclable: Lévis et Bellechasse unis par la passerelle Harlaka

Passerelle- Parcours Harlaka

Le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, la députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, madame Dominique Vien et la conseillère municipale du quartier Pintendre, madame Ann Jeffrey, ont procédé aujourd’hui à l’inauguration officielle de la passerelle Harlaka, une passerelle multifonctionnelle construite au-dessus de l’autoroute Jean-Lesage pour relier le Parcours des Anses de Lévis à la Cycloroute de Bellechasse.

« Nous inaugurons aujourd’hui l’un des éléments les plus symboliques de la vision d’ensemble développée par la Ville de Lévis visant à assurer l’interconnexion des réseaux cyclables et multifonctionnels entre les divers quartiers. La Passerelle Harlaka est un projet visionnaire pour lequel aucun effort n’a été négligé pour en faire une réalisation spectaculaire. Dorénavant, les Lévisiens et les Lévisiennes pourront emprunter cette voie cyclable en toute sécurité pour parcourir des dizaines de kilomètres à vélo » a déclaré monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis.

« La passerelle Harlaka combine plusieurs de nos priorités. Elle enrichit le parc des installations sportives et récréatives de la région en plus de répondre aux besoins de la population en ce qui concerne la pratique d’activités physiques et sportives. Ce projet est d’autant plus significatif qu’il servira des milliers de gens, de tout âge, et pour de nombreuses années. Nous espérons de tout cœur que les gens de Chaudière-Appalaches adopteront la nouvelle passerelle, qui rend leur milieu de vie plus agréable et plus sécuritaire », a ajouté madame Dominique Vien, députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches.

Les travaux sont officiellement réalisés et auront nécessité des investissements de près de 3,5 M$. Cet important chantier a été rendu possible grâce à la participation financière du Gouvernement du Québec à hauteur de 1 527 000 $, soit 50 % des coûts admissibles, dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives – phase III. « Ce magnifique projet n’aurait pu être réalisé sans l’apport exceptionnel de notre ministre régionale, madame Dominique Vien », a tenu à souligner M. Lehouillier.

« Je suis très fière de ce projet novateur qui favorise non seulement le développement du secteur de Pintendre, mais de tout le territoire Lévisien et la région de Bellechasse. Avec cet accès sécuritaire et rapide, et ce, été comme hiver, la qualité de vie des citoyennes et citoyens sera considérablement bonifiée. Grâce à cet ajout, Pintendre devient réellement le trait d’union entre Bellechasse et Lévis, et je suis certaine que ce n’est que le début des grandes réalisations pour mon quartier », a conclu madame Ann Jeffrey, conseillère municipale du secteur Pintendre.

Le maire a ajouté que le caractère multifonctionnel de cette passerelle unique va permettre à la Ville de Lévis d’assurer son leadership quant au développement de l’industrie de la motoneige, en collaborant étroitement avec les différents partenaires de la région de la Chaudière-Appalaches. À ce sujet, la Ville a d’ailleurs créé un groupe de travail afin d’exploiter davantage ce créneau.

Un concept unique au Québec
La structure de la passerelle Harlaka, d’une longueur totale de 90 mètres et d’une largeur de 5,5 mètres, est composée de trois arches assemblées sur le terre-plein de l’autoroute et érigées ensuite sur les fondations à l’aide d’une grue. Le tablier, suspendu aux arches par 58 suspentes, est composé d’une structure d’acier recouverte d’un tablier de bois lamellé-collé qui rend la structure très légère. Il est protégé par une membrane et du pavage.

Notons que la structure de métal a été entièrement usinée et assemblée dans l’atelier de Hamel Construction à Saint-Édouard-de-Lotbinière, tandis que les arches ont été fabriquées chez Industries Montal inc. à Montréal, unique fournisseur au Québec ayant la technologie nécessaire à la production d’arches de cette dimension.

Le projet comprend également l’aménagement de deux kilomètres de piste cyclable ainsi que la construction de remblais d’approche pour accéder à la passerelle. Fait intéressant, les talus d’approche ont nécessité 27 500 mètres cubes (3 000 voyages de camion) de matériaux de déblai provenant d’autres chantiers en cours à Lévis.

Le réseau cyclable lévisien en quelques chiffres
En 2015, les compteurs de vélos installés sur les cinq principaux parcours cyclables de la ville ont indiqué que plus de 486 000 personnes parcourent le réseau annuellement. De ce nombre sont exclus les marcheurs et les patineurs.

Le réseau cyclable lévisien s’étale sur une distance de 322,8 km, dont 75 km en route verte. Trois cycloroutes traversent la Ville de Lévis : 

  • Cycloroute 1 – Gatineau à Percé;
  • Cycloroute 3 – Salaberry-de-Valleyfield à Lévis;
  • Cycloroute 6 – Saint-Théophile à Québec.

Pour en savoir plus sur le réseau cyclable ainsi que sur la passerelle Harlaka, veuillez consulter le ville.levis.qc.ca/loisirs/<wbr/>lieux/marche-velo 

Une journée dans la vie d’un citoyen
La population est toujours invitée à contribuer au projet Une journée dans la vie d’un citoyen en partageant ses commentaires ou suggestions au ville.levis.qc.ca. Pour en savoir plus sur la Ville de Lévis, consultez le ville.levis.qc.ca et le fil Twitter twitter.com/<wbr/>VilledeLevis.

Commentaires (0)