Sarah Moore
Sarah Moore Tourisme Chaudière-Appalaches
2 novembre 2018
Nouvelles des membres

Bilan d’une saison exceptionnelle au parc national de Frontenac

Vue aérienne Parc national de Frontenac

Le parc national de Frontenac dresse un bilan très positif de sa saison estivale 2018 et ce, particulièrement au niveau des impacts de la réouverture de la plage sur sa fréquentation.

Afflux de visiteurs à la plage!

Combiné à la popularité du camping et de la villégiature qui ne se dément pas d’année en année, la réouverture de la plage du secteur Saint-Daniel a permis au parc national de Frontenac d’accueillir un nombre record de visiteurs au cours de la saison estivale.

Alors que la croissance moyenne de la fréquentation des parcs nationaux du Québec a été de 9 % pour les mois d’avril à septembre 2018, celle du parc national de Frontenac a connu une progression de 23 % pour s’établir à 114 400 jours-visites comparativement à 92 800 jours-visites pour la même période en 2017. Il s’agit de la plus importante croissance de fréquentation parmi les 23 parcs nationaux du réseau de la SÉPAQ. Le parc national de Frontenac se positionne ainsi au 12e rang sur 23 parcs pour ce qui est de l’importance de sa fréquentation pendant la saison estivale.

En ce qui concerne plus spécifiquement la réouverture de la plage, l’équipe du parc a été non seulement ravie de constater sa popularité, mais surtout de voir à quel point les touristes et les gens de la région ont apprécié le concept d’aménagement mis de l’avant, lequel comprend notamment l’ajout d’un module de jeux pour les enfants, une aire de pique-nique en sable, des BBQ, un terrain de volleyball de plage, etc.

 

Contrôle du roseau, bernache et qualité de l’eau

Bien qu’ils aient été moins remarqués par les visiteurs, certains des nouveaux aménagements de la  plage jouent un rôle essentiel pour ce qui est du maintien de la qualité de l’activité de baignade.

Ainsi, l’équipe de conservation du parc a poursuivi en 2018 le contrôle des colonies de roseaux envahissants qui se trouvent aux extrémités du secteur de la plage. Depuis 4 ans, l’installation de bâches a permis de récupérer un peu plus de 2000 mètres carrés de littoral auparavant infestés par le roseau.

En ce qui a trait au contrôle de la présence des bernaches, lequel s’avère essentiel au maintien de la qualité de l’eau de baignade, un talus végétalisé muni d’une barrière physique (filet) a été intégré au concept d’aménagement de la plage. Bien que certains correctifs devront être apportés suite à des déficiences de construction, ces aménagements ont permis de rendre le secteur de la plage moins accessible et attrayant pour les bernaches.

Conséquemment, les 5 échantillonnages effectués dans le cadre du programme Environnement-plage du Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ont obtenu la cote A (EXCELLENTE) pour ce qui est de la qualité bactériologique de l’eau de baignade.

Tout en reconnaissant que la météo favorable à la baignade a été un facteur important du succès de la réouverture de la plage, le directeur du parc monsieur Éric Lessard a tenu en conclusion à souligner la qualité du travail de son équipe de gestion ainsi que des employés sur le terrain qui ont su gérer avec beaucoup d’efficacité et de professionnalisme cet afflux de nouveaux visiteurs.

Commentaires (0)