Warning! the content from this page is not translated, but if you want to get an idea of what Google Translate thinks of it, please choose a language.

May 19, 2020
Active Nature

Introduction to the father-son long hike: mission accomplished!

Forêt - sommet - Parc régional du Massif du Sud

Parc de la Gaspésie, Sentier des caps, Traversée de Charlevoix: there is no shortage of options for long hikes in the Belle Province! The only problem is when you want to do this hike with your 12 year old son without discouraging him, the options are quite limited. But recently, our research has finally enabled us to find the rare pearl in the Parc régional du Massif du Sud with the Parcours des Contrées de l'Est.

À première vue, ce parcours de 22 kilomètres semble parfait pour nous : journées raisonnables et équilibrées qui éviteront de démoraliser fiston, ascension de deux sommets afin de satisfaire les besoins d’aventure du paternel, et, en prime, la possibilité de passer la nuit dans un « lean-to » (abri en appentis), donc pas besoin de trimballer la tente. Les conditions sont réunies pour un succès!

Jour 1

Notre séjour est réservé, les provisions et les bagages sont minutieusement emballés : c’est l’heure du grand départ. Nous quittons notre domicile à l’aube pour nous rendre au Parc régional du Massif du Sud. Les chemins de campagne que nous empruntons pour nous y rendre sont saisissants, avec comme arrière-plan les montagnes des Appalaches et les énormes éoliennes érigées sur leurs sommets. De son côté, mon fils, remarque plutôt la présence d’un bar laitier (la Glace-Rit) au cœur de Buckland, petit village situé juste à l’entrée du parc. Ça sent l’arrêt obligé à la fin de notre périple!

Une fois sur place, les explications nous sont données, l’équipement est réparti «équitablement» entre les 2 membres de notre équipe (moi : 50 litres; lui : 25 litres), et c’est parti! La première section du parcours – longue d’environ 3,5 km – longe une rivière et ne comporte pas trop de montées / descentes, ce qui nous permet de nous échauffer. Au-devant, nous voyons pourtant que ça montera éventuellement, alors une petite pause collation s’impose en bordure de rivière.

La collation était en effet de mise, car la section qui suit est toute en montée. Heureusement, nous sommes ici au pays des orignaux, et les signes de leur présence – majoritairement des excréments, mais aussi quelques traces dans la boue – contribuent à nous distraire et à rendre l’exténuante montée moins pénible. Après un moment, nous arrivons sur un plateau, où, comble de bonheur, un banc a été installé à l’intention des randonneurs. La pause est bienvenue! 

Prochaine étape : le sommet du Mont Saint-Magloire, qui est, à 917 mètres d’altitude, la plus haute montagne de la région. La section de sentier pour s’y rendre n’est pas trop difficile – environ 100 mètres de montée sur 2,5 km – mais ô combien jolie! Nous sommes maintenant dans une forêt d’altitude, entourés de petits sapins, de fougères et d’une épaisse couche de mousse verte qui recouvre le sol. Paysage surréaliste…presque mystique. «C’est comme la forêt des Elfes dans le Seigneur des Anneaux», me dit mon fils. En effet…à chacun ses références!

Arrivés au sommet, nous découvrons une imposante tour d’observation, au sommet de laquelle nous grimpons pour admirer la vue. Il vente fort, mais le temps est clair, et nous avons la chance d’apercevoir au loin plusieurs montagnes, dont le mont Katahdin, situé à environ 100 km à vol d’oiseau, de l’autre côté de la frontière américaine. Il est un peu dépassé midi, alors nous en profitons pour diner dans le petit refuge aménagé au rez-de-chaussée de la tour. Simple, mais commode!

Le reste de notre randonnée pour cette première journée se déroule sans anicroche, avec au passage un arrêt au superbe canyon des Portes-de-l’Enfer, formation rocheuse au cœur de laquelle coule une rivière aux eaux glaciales et limpides. Vers 16h00, nous arrivons finalement au « lean-to », où nous nous installons pour la nuit. Nous nous rendons ensuite à la rivière pour puiser de l’eau et faire une petite baignade bien méritée!  

Nous allumons ensuite un feu de camp et y cuisinons notre repas, tout en observant le coucher de soleil et les éoliennes, bien visibles à l’horizon. Puis, vers 20h, le sommeil a raison de nous et nous nous réfugions dans le lean-to pour un repos bien mérité. On se couche tôt en plein air!

Jour 2

Il est à peine 6h, le soleil se lève, alors nous aussi! Nous avons mieux dormi que nous ne l’aurions cru – c’est tellement tranquille ici – et nous ne sommes pas trop courbaturés de notre randonnée de la veille. Cette deuxième journée devrait être un peu moins exigeante – environ 4 km de moins à parcourir qu’hier – alors ce matin, nous prenons ça «relaxe». Café, jus d’orange, yogourt, pain aux bananes grillé sur le feu : rien de trop beau pour les deux aventuriers que nous sommes!  

Après avoir bien déjeuné, on fait une dernière petite virée à la rivière, on emballe nos choses, et c’est un départ ! Destination : sommet de la Crête des Grives. La première section monte lentement mais sûrement. On est ici dans un secteur beaucoup moins fréquenté du parc, donc tout semble plus tranquille, plus «naturel».  Soudain, un gros craquement sur le sentier devant nous. En levant le regard, on aperçoit, à environ 50 mètres, un gros orignal se relever tranquillement et s’éloigner. C’est tellement imposant, cet animal, mon fils est tout excité (bon, d’accord, moi aussi…)! Ça nous fera de beaux souvenirs à raconter!

Nous sommes soudain plus à l’écoute, comme si chaque virage cachait peut-être un animal à découvrir. C’est peine perdue, mais peu importe : en arrivant au sommet de la Crête des Grive, les paysages qui s’offrent à nous sont vraiment impressionnants (encore mieux qu’au Mont Saint-Magloire), alors nous en profitons pour prendre une pause-dîner.

Nous redescendons ensuite la Crête des Grives pour tranquillement nous diriger vers le poste d’accueil. Au passage, nous croisons la Forêt Ancienne et ses arbres géants qui semble-t-il, atteignent jusqu’à 300 ans, puis le site du Bassin, où une magnifique petite cascade se jette dans un bassin d’eau claire. Un beau point d’exclamation à une randonnée réussie! Arrivés au poste d’accueil, nous en profitons pour prendre une douche avant de reprendre la route.

Nous roulons paisiblement, lorsque j’entends : «Papa, le bar laitier!» Oups…fiston ne l’avait pas oublié! Mais tout compte fait, une crème glacée à la Crème-Rit de Buckland pour terminer une belle aventure, ce n’est pas de refus!

En rétrospective, le parcours des Contrées de l’Est est idéal pour les gens désirant s’initier à la longue randonnée. Le dénivelé (+/- 1000 m) est non-négligeable, mais la distance à parcourir est raisonnable et, surtout, la deuxième journée est plus courte que la première, ce qui est toujours plus encourageant. Les paysages sont variés, avec de superbes rivières, des paysages de sommets, et même un canyon. Le choix de logis (camping en tente ou lean-to) permet de transporter plus ou moins d’équipement, selon les goûts. Un vaste abri-cuisine est également accessible au campement, ce qui s’avère très utile en cas de mauvais temps!

Il y a bien quelques points moins intéressants – en particulier la descente sur un sentier de gravier vers les Portes-de-l’Enfer, mais rien pour laisser un souvenir déplaisant. Le niveau de services est également très bien : signalisation abondante et facile à suivre, douches au départ / arrivée, et même plusieurs hébergements et sites de camping à proximité du poste d’accueil pour ceux qui désireraient arriver la veille ou prolonger leur séjour. Bref, pour nous, ce fût une belle découverte!

Récit d'aventure

le parc régional du massif du sud

saint-philémon

Départ des sentiers :  poste d'accueil

Longueur du parcours : 22 km au total (jour 1 : 13,3 km ; jour 2 : 8,7 km)

Accès au parc gratuit : pour les enfants de 17 ans et moins

Chiens : acceptés en laisse

Carte des sentiers géolocalisés : disponible gratuitement sur l'application Ondago  ou en version papier au poste d'accueil

Texte: David B.
Photos : Geneviève Tessier, David B.

Comments (0)